Actualites
14:49 7 mai 2020 | mise à jour le: 7 mai 2020 à 14:49 temps de lecture: 3 minutes

Les brigadiers prêts à assurer la sécurité des jeunes

Les brigadiers prêts à assurer la sécurité des jeunes
Photo: (Photo Métro Média - Archives)

La Ville de Québec dit mettre tout en oeuvre pour assurer la sécurité piétonnière des enfants dès la réouverture des écoles, le lundi 11 mai. Ainsi, de nouvelles mesures sont mises en place afin que la brigade scolaire soit fonctionnelle et sécuritaire.

«En cette période particulière, la gestion des brigadiers présente plusieurs défis logistiques, a déclaré le maire de Québec, Régis Labeaume. Nous avons vérifié auprès des 258 brigadiers s’ils avaient des enjeux de santé, puis nous avons rappelé d’autres employés en renfort qui ont rapidement répondu positivement à l’appel. Ainsi, nous sommes prêts à assurer la sécurité des enfants dès lundi».

La Ville a également vérifié auprès des écoles si leurs heures d’ouverture et l’emplacement de leurs locaux ont été modifiés afin d’être présents au bon endroit et au bon moment. La Ville s’ajuste en continu selon les indications et renseignements fournis par les écoles et les commissions scolaires.

Mesures spéciales mises en place

Afin de remplacer les postes d’employés ayant un enjeu de santé, la Ville a fait appel à certains commis de bibliothèque et employés aquatiques. Après avoir vérifié leurs conditions de santé, ils recevront une formation en ligne sur les exigences du poste de brigadier, afin d’être fonctionnels rapidement.
De plus, la Ville a effectué un marquage au sol de lignes d’arrêt sur plus de 200 intersections, des deux côtés de la rue. Les élèves devront s’immobiliser à la ligne d’arrêt, alors que les brigadiers resteront à 2 mètres de celle-ci. S’il leur est impossible de respecter cette distanciation physique, les brigadiers devront porter un équipement de protection individuelle.

Sécurité près des écoles : une priorité

Dans sa nouvelle Stratégie de sécurité routière 2020-2024, la Ville s’engage à créer et à réviser le plan de cheminement scolaire des 115 écoles primaires de son territoire. Elle a d’ailleurs récemment fait appel à l’organisme Accès transports viables, qui possède une expertise en amélioration de la sécurité scolaire, pour analyser les préoccupations des usagers et pour proposer un cheminement adapté à chacune des écoles.
Rappelons que la sécurité des enfants est une priorité pour la Ville. C’est pourquoi elle mettra en place une série de mesures pour réduire à zéro le nombre de collisions mortelles ou graves autour des écoles d’ici 2024.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *