Actualites
16:26 4 mai 2020 | mise à jour le: 4 mai 2020 à 16:26 temps de lecture: 2 minutes

Covid-19: Québec gèle les taxes pour 2021

Covid-19: Québec gèle les taxes pour 2021
(Photo Métro Média – Archives)

FINANCES. La crise sanitaire aura assurément des répercussions économiques sur les finances de la Ville de Québec et posera des défis budgétaires importants en 2020 et 2021. Afin d’aider les citoyens et les commerçants, l’administration municipale annonce un gel de taxes pour l’année 2021.

«Malgré la crise sanitaire mondiale que nous traversons, les citoyens de Québec peuvent être rassurés sur l’état des finances de leur ville. Elles nous permettront de faire face aux impacts économiques appréhendés qui se traduiront par des baisses importantes de revenus au cours des deux prochaines années», a indiqué le maire de Québec, Régis Labeaume.

En 2020, la Ville appréhende un déficit oscillant entre 40 M$ et 65 M$ pour l’administration municipale et entre 25 M$ et 35 M$ pour le Réseau de transport de la Capitale (RTC), pour un déficit total appréhendé entre 65 M$ et 100 M$. En 2021, les déficits incluant le RTC pourraient atteindre 115 M$, pour un total potentiel de 215 M$ sur deux ans qui devra être résorbé d’ici le dépôt du budget 2021 en décembre prochain. Différentes actions visant à combler les déficits prévus, dont des compressions dans le budget de fonctionnement, seront mises en place suivant l’évolution de la situation, précise-t-on par voie de communiqué.

La Ville détaille enfin que ces déficits seront principalement causés par des pertes de revenus qui proviennent surtout du ralentissement économique qui réduit les ajouts au rôle, les droits sur mutations immobilières et les revenus de placements. Ces prévisions tiennent également compte de l’impact financier des mesures mises en place par la Ville afin de soutenir les citoyens et les entreprises de Québec (report d’échéances de taxes, contributions aux organismes comme Moisson Québec et Centraide, etc.) ainsi que des coûts directs engagés à la suite de la crise.

À lire également: Résultats financiers 2019 : Une gestion chirurgicale selon Régis Labeaume

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *