Quebec Hebdo
09:06 2 mai 2020 | mise à jour le: 1 mai 2020 à 16:16 temps de lecture: 3 minutes

COVID-19: les aspects positifs de la semaine 7

COVID-19: les aspects positifs de la semaine 7
Le retour en classe progressif et volontaire s'organise uniquement dans les écoles primaires du Québec. (Photo Métro Média – Archives)

SANTÉ. Inévitablement, la crise de la pandémie du nouveau coronavirus Covid-19 apporte son lot d’inquiétudes, de problèmes et de privations. Néanmoins, on peut toujours trouver des aspects positifs à toute situation difficile. En voici quelques-uns qui ressortent de la semaine 7.

Dans les points de presse quotidiens des dirigeants politiques et des gestionnaires de la santé publique, certains aspects encourageants ont été mentionnés. Retenons entre autres…

  • Soulagement pour les gens d’affaires, un déconfinement commercial progressif est autorisé dès le lundi 4 mai. L’accès aux services essentiels s’élargit donc aux entreprises qui ont pignon sur rue avec porte d’accès extérieur. Cela exclut pour l’instant les centres commerciaux, les restaurants et l’industrie touristique. Des mesures de distanciation et de protection doivent être prises, afin d’assurer la sécurité autant des employés que des clients.
  • Parallèlement, les écoles primaires et certains services de garde rouvriront à partir du lundi 11 mai (sauf à Montréal le mardi 19 mai). Ce retour en classe facultatif est au choix des parents. Pour les écoles secondaires, les cours aux adultes, ainsi que les niveaux collégial et universitaire, la formation se poursuivra à distance. Le ministère de l’Éducation estime nécessaire ce retour graduel et prudent pour le maintien des acquis pédagogiques. Il le justifie aussi pour des raisons de santé mentale et de sécurité alimentaire. Plus de détails ici.
  • Le gouvernement du Québec élabore un plan de réouverture des régions. La vice-première ministre Geneviève Guilbault rappelle que cela n’est pas synonyme de relâchement. Les consignes de santé publique demeurent. Si la situation devait se détériorer, il faudra reculer. La mesure se déploiera progressivement dans les régions moins affectées par la Covid-19. Le but consiste à diminuer puis retirer les contrôles policiers. Les déplacements interrégionaux restent proscrits.

Autres éléments intéressants

  • En lien avec le déconfinement, la Santé publique entend augmenter le nombre de tests de dépistage, pour le faire passer de 6000 à 14 000 par jour. Objectifs: rechercher, investiguer et contenir. La Santé publique entend porter une attention particulière dans les secteurs nouvellement rouverts, notamment les écoles et les services de garde. Elle avise toutefois qu’en testant davantage, on obtiendra plus de cas positifs. L’idée c’est que moins de gens infectés circulent dans la population sans être diagnostiqués.
  • De son côté, la Ville de Québec instaure divers outils pratiques pour planifier la période de déménagement du 1er juillet. Elle vise ainsi à faciliter la recherche de logements locatifs, d’hébergements temporaires et de lieux d’entreposage des biens. De plus, l’OMHQ offre un service d’accompagnement aux citoyens qui en ont besoin. Deux cartes géoréférencées serviront à guider les ménages qui se trouveront temporairement sans logis au 1er juillet. La première regroupe les entreprises d’entreposage et la deuxième des hébergements temporaires. On peut les consulter à l’onglet «Opération 1er juillet» du site Internet de l’OMHQ.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *