Actualites
15:55 30 avril 2020 | mise à jour le: 1 mai 2020 à 11:16 temps de lecture: 2 minutes

Déménagement: quatre groupes communautaires dénoncent le manque de mesures

Déménagement: quatre groupes communautaires dénoncent le manque de mesures
Photo: Getty Images/iStockphoto(Photo - iStock Photos)

Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste, le Bureau d’animation et information logement (BAIL), le Comité logement d’aide de Québec ouest (CLAQ) et le Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur (CCCQSS) déplorent le manque de mesures mises en place par la ville de Québec à l’approche du 1er juillet.

Les prochaines semaines et mois s’annoncent une course à obstacle pour de nombreux ménages locataires. Marie-Ève Duchesne du Comité populaire explique : «La crise de la COVID-19 accentue la crise du logement déjà très présente dans la ville.  Avec un taux d’inoccupation de 2,4% pour la RMR de Québec relié aux manques d’aide de la ville de Québec, la situation s’annonce désastreuse. Le fait de rendre disponible des «cartes de ressources» qui sont payantes ne règle en rien la situation pour les ménages locataires à faibles revenus».

En ce moment, de nombreuses personnes contactent les différents groupes pour expliquer leurs angoisses : les visites, la recherche de logements sont très difficiles et  l’inquiétude liée au déménagement sans contrevenir au règlement de distanciation sociale ne sont que quelques exemples des difficultés rencontrées par les ménages locataires.

Recommandations

Les groupes demandent à la Ville d’améliorer leur plan d’action notamment en :

  • étendant la période de « l’OPÉRATION 1er JUILLET 2020 » de l’Office municipal d’habitation du Québec (OMHQ) jusqu’en septembre prochain plutôt que jusqu’au 17 juillet tel qu’il est actuellement prévu ;
  • améliorant le service d’aide en accompagnant de manière plus soutenue l’ensemble des locataires qui sont en recherche de logement et en poursuivant cet accompagnement tant que ceux-ci et celles-ci n’auront pas trouvé un logement
  • prévoyant des mesures d’hébergement temporaires et gratuites pour les locataires qui se retrouveront sans logement;
  • mettant en place un service d’entreposage gratuit pour les biens des locataires;
  • se dotant de suppléments au loyer d’urgence pour les locataires à revenus modestes;
  • publicisant massivement les mesures offertes.

 

Source : Comité populaire Saint-Jean-Baptiste

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *