Actualites
16:31 27 avril 2020 | mise à jour le: 28 avril 2020 à 10:00 temps de lecture: 4 minutes

Réouverture des écoles: moins d’enfants par classe

Réouverture des écoles: moins d’enfants par classe
Photo: (Capture d'écran)

ÉDUCATION. Dans leur point de presse visant à annoncer les détails du plan de réouverture des écoles et des garderies, le ministre de la Famille Mathieu Lacombe et le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge ont précisé certaines mesures de la reprise graduelle, tout en reconnaissant qu’il est encore difficile d’anticiper le taux de fréquentation des enfants à venir.

À LIRE ÉGALEMENT: Réouverture des écoles et des garderies le 11 mai

Les parents devront à ce sujet aviser l’école au moins une semaine d’avance de l’arrivée de leur enfant, dans le but d’aider la préparation logistique des établissements scolaires.

Les écoles rouvriront le 11 mai partout sauf dans la communauté métropolitaine de Montréal (CMM). Celles-ci rouvriront le 19 mai. Les formations aux adultes se poursuivront à distance. En ce qui concerne la formation professionnelle, le gouvernement a confirmé que des demi-classes seront ouvertes pour permettre aux jeunes qui font des apprentissages techniques de poursuivre leur formation, en respectant la distanciation de 2 mètres. Les cégeps et universités sont fermés de façon physique mais continueront les cours à distance.

Les écoles secondaires resteront fermées. Les jeunes auront cependant des apprentissages à faire à distance, en accompagnement virtuel avec leurs professeurs.

«On fait un retour graduel et prudent. […] Il est nécessaire pour des raisons pédagogiques et pour des questions de santé mentale, de sécurité alimentaire, de santé physique et pour poursuivre les apprentissages des enfants.

Je comprends ceux qui ont des inquiétudes. Mais on a le temps de voir venir et de s’approprier les recommandations, d’organiser la vie scolaire de cette nouvelle manière, a déclaré Jean-François Roberge, en ajoutant que des mesures sanitaires et du nettoyage supplémentaires seront effectués à l’intérieur des écoles. Oui, le retour à l’école se fait sur une base volontaire. Mais ce serait vraiment favorable que les élèves qui ont des difficultés scolaires retournent en classe s’ils n’ont pas de problèmes de santé».

Les classes accueilleront un maximum de 15 enfants par local. Pour le moment, le gouvernement estime que peu-être 50% des enfants seulement fréquenteront l’école pour ce qu’il reste du calendrier pédagogique.

Un encadrement pédagogique bonifié

Les parents des élèves du primaire et du préscolaire pourront, sur invitation, récupérer des outils pédagogiques dans les écoles et un prêt de tablettes et d’ordinateurs est prévu pour ceux qui manquent d’outils à la maison.

«On a aussi un partenariat avec Apple et Telus pour mettre à disposition 15 000 tablettes avec LTE pour ceux qui n’ont pas les outils technologiques et internet à la maison. On a aussi une entente avec la Teluq, elle fournira une formation sur la technopédagogie offerte à tous les enseignants du Québec», a déclaré M. Roberge.

Autobus et récréations

Les chauffeurs d’autobus, dont près de la moitié ont 60 ans, pourront travailler puisque le gouvernement devrait prochainement installer des barrières physiques pour les protéger (une vitre en plexiglas est envisagée, par exemple).

Concernant les récréations, elles devraient se faire en alternance pour éviter trop de monde en même temps dans les cours d’écoles.

Les garderies ouvertes prudemment

Le système des garde d’urgence feront place à une réouverture graduelle dès le 11 mai. Cette réouverture se fera selon l’ouverture des secteurs économiques progressives.

Dès le 4 mai, l’ensemble du personnel du système scolaire aura accès aux services de garde habituels pour pouvoir y envoyer ses jeunes enfants.

«Le retour de votre enfant est volontaire. Si vous décidez de ne pas mettre votre enfant, votre place va être maintenue sans que vous ayez à payer jusqu’au 1er septembre. Dans les deux cas, que vous choisissiez ou pas de réintégrer votre enfant, faites-vous confiance», a déclaré le ministre de la Famille. Les garderies devraient fonctionner avec la moitié des ratio habituels. Dans la première phase de réouverture, les garderies pourront accueillir 30% des enfants, un chiffre qui augmentera progressivement selon la réouverture de l’économie.

Les éducatrices devront porter un masque lorsque le ratio d’enfants va augmenter ou pour certains actes.

«Les risques sont mesurés par la santé publique. Si on ouvre maintenant c’est que ça nous semble la meilleure solution», a terminé M. Lacombe.

 

 

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *