Actualites
12:04 27 avril 2020 | mise à jour le: 27 avril 2020 à 12:04 temps de lecture: 4 minutes

Trudeau répète que l’immunité n’est pas prouvée pour la COVID-19

Trudeau répète que l’immunité n’est pas prouvée pour la COVID-19
(Photo capture d'écran)

Coronavirus. Le Canada rapporte à ce jour 46 895 personnes infectées. Au total, on dénombre 2560 décès. Les décès dans le monde ont dépassé le cap du 207 000.

Le point de presse quotidien du premier ministre Justin Trudeau visait principalement à réitérer les différentes mesures d’aide financière offertes.

«Un seul programme ne peut pas aider tout le monde, si vous ne pouvez pas trouver de job en ce moment on va vous aider. On essaie d’aider sous plusieurs angles. Le premier chèque de la PCU est entré. Pour en recevoir un second, vous pouvez confirmer que vous êtes toujours sans emploi en ligne. Pour les étudiants, on va adopter un projet de loi pour instaurer les mesures annoncées. Les provinces et territoires vont aussi recevoir du financement pour améliorer les salaires du personnel essentiel», a déclaré Justin Trudeau.

«La vie normale va prendre longtemps avant de revenir. Même après un vaccin on va avoir pris des mesures et adopté des changements en tant que société. On va pouvoir reprendre certaines activités dans les mois à venir qui seront moins pénibles que les mesures prises actuellement, mais il faut faire attention. D’ici l’arrivée d’un vaccin ou d’un médicament on est toujours à risque de voir une explosion de cas si on ne suit pas les recommandations de la santé publique. L’histoire nous rappelle que la grippe espagnole en 1918 a eu un printemps pénible mais un automne désastreux. Nous devons rester très vigilants pour ne pas perdre les gains acquis jusqu’au maintenant. Rien ne prouve non plus que si on contracte la COVID-19 une fois on ne pourra pas le recontracter une seconde fois. Ce ne serait pas prudent de baser nos réflexions de sur cette idée d’immunité quand on ne sait pas encore de quoi il en retourne, » a-t-il insisté en terminant.

Faits saillants

  • Les demandes pour la subvention salariale de 75% commencent aujourd’hui. L’argent devrait arriver par dépôt direct, d’ici le 7 mai. Environ 10 000 entreprises ont déjà fait leur demande depuis 6h ce matin.
  • Les provinces et le fédéral travaillent à instaurer des règles claires et coordonnées pour rouvrir graduellement l’économie. « On doit continuer le confinement pour l’instant afin de ne pas perdre nos acquis», a insisté le premier ministre.
  • Tensions entre Québec et Ottawa: «Ce n’est pas au fédéral d’approuver les mesures qui sont de compétence provinciale. Nous voulons instaurer des principes de base, par exemple, le nombre de tests de dépistage, les conditions dans chaque entreprise pour ouvrir, etc. Mais les provinces ont l’obligation de mettre de l’avant les mesures précises qui sont bonnes pour elles.»
  • Les mesures d’urgence au niveau fédéral ne sont pas requises pour l’instant puisque les Canadiens respectent les règles de confinement afin de ne pas ruiner les efforts déjà faits.
  • La subvention salariale et la PCU ne doivent pas être prises ensemble. C’est l’une ou l’autre. Ces deux différentes mesures ont une cible commune : aider les travailleurs à traverser la crise. Si quelqu’un reçoit les deux, il devra rembourser au cours des prochains mois.
  • Plan de déconfinement et immunité de groupe du Québec : «Il y a encore beaucoup de questions et d’incertitude au niveau de l’immunité de groupe ou individuelle, le virus est trop nouveau. On encourage les provinces à faire très attention dans les étapes de réouverture de l’économie, on a lancé un groupe de travail sur l’immunité pancanadienne basé à Montréal qui va faire les recherches nécessaires. C’est à moyen et long terme. Nous devons être extrêmement vigilants et prudents. J’ai confiance que les provinces comprennent ces enjeux. »
  • Soutien financier aux ainés: des mesures seront annoncées bientôt.
  • Protection individuelle dans la réouverture: «Les employés de la santé et des services essentiels doivent avoir ce qu’il leur faut en termes de matériel de protection. Il faut vérifier si nous aurons ce qu’il faut pour les autres secteurs. Nous augmentons notre production locale pour ces équipements puisque ce sera un enjeu dans les prochains mois.»

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *