Quebec Hebdo
08:19 25 avril 2020 | mise à jour le: 24 avril 2020 à 15:02

COVID-19: les aspects positifs de la semaine 6

COVID-19: les aspects positifs de la semaine 6
La stratégie de déconfinement devra être progressive et efficace. Autrement, elle pourrait être compromise si une nouvelle vague de contamination survenait. (Photo Métro Médias - Archives)

SANTÉ. Inévitablement, la crise de la pandémie du nouveau coronavirus Covid-19 apporte son lot d’inquiétudes, de problèmes et de privations. Néanmoins, on peut toujours trouver des aspects positifs à toute situation difficile. En voici quelques-uns qui ressortent de la semaine 6.

Dans les points de presse quotidiens des dirigeants politiques et des gestionnaires de la santé publique, certains aspects encourageants ont été mentionnés. Retenons entre autres…

  • Après avoir connu un certain succès avec le confinement à la maison pour éviter l’engorgement du réseau de la santé, le gouvernement du Québec envisage une nouvelle stratégie. Celle-ci mise sur la réouverture progressive des activités commerciales secondaires et des écoles. Cela devra se faire graduellement et, surtout, en respectant les consignes sanitaires et de distanciation. Un plan d’action doit être dévoilé la semaine prochaine à ce sujet.
  • L’objectif visé par la Santé publique avec le déconfinement progressif est d’atteindre un niveau favorable (autour de 60%) d’immunité communautaire. Cela s’obtient en multipliant le nombre de jeunes et de gens en santé qui sont guéris de la Covid-19. Il faut que cela s’opère de façon graduelle et naturelle, afin d’éviter une nouvelle vague pandémique obligeant un retour au confinement.
  • Actuellement, le Québec compte 4724 cas de personnes qui ont été infectées et se sont remises de la maladie. Ces gens ont développé des anticorps devant les protéger contre une nouvelle infection. Une étude sera d’ailleurs menée pour tester l’effet protecteur que pourrait avoir leur plasma sanguin. En cas de succès, ce traitement pourrait être utilisé sur des patients en phase critique.

Autres éléments intéressants

  • Des études rétrospectives ont été menées dans des pays européens fortement touchés, comme l’Italie, l’Espagne et la France. Celles-ci confirment que la grande majorité des cas de complications graves de la Covid-19 concernent les personnes âgées ayant une maladie dégénérative, ou obèses, ou encore diabétiques. Outre ces gens avec qui il faut rester très vigilant, les autres membres de la société ne devraient pas craindre un déconfinement progressif.
  • Devant la déconfiture survenue dans les CHSLD, tout particulièrement ceux de type privé conventionné et privé non conventionné, le gouvernement du Québec envisage de regrouper tous les établissements sous le régime public. Ainsi, tout le réseau fonctionnerait avec les mêmes normes sanitaires, en vue de répondre aux exigences du modèle plus humain des futures Maisons des aînés.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Alain Anctil

    L’état ne peut pas tout prendre en charge. Il en a déjà plein les bras avec les CHSLD publics actuels, alors s’il ramène à lui tout les CHSLD privés, j’ai l’impression que cela en fera beaucoup. Je crois sincèrement que le privé peut jouer un rôle, mais il faudrait que le gouvernement émette des normes claires et SURTOUT que des inspections régulières et efficaces soient effectuées, ce qui n’est actuellement pas le cas. Il y avait un faiblesse et cela fonctionnait quand-même, mais en temps de crise ces faiblesses font surface. Donc pour moi un suivi rigide est la solution la plus adaptée.