Quebec Hebdo
14:49 24 avril 2020 | mise à jour le: 24 avril 2020 à 15:02 temps de lecture: 3 minutes

Covid-19: des tests de sérologie pour rassurer la population?

Covid-19: des tests de sérologie pour rassurer la population?
(Photo 123 RF)

IMMUNOLOGIE. Tatiana Scorza, une immunologue de l’UQAM, croit que les universités ont les outils et les moyens de mettre en place des tests de sérologie qui pourraient participer à rassurer la population. Cette pratique qui s’effectue par prise de sang, pourrait permettre de savoir qui a été véritablement en contact avec l’infection à la Covid-19 et a développé les anticorps correspondants.

Un test diagnostic à grande échelle?
Via un simple prélèvement sanguin en dosant les anticorps présents dans le sérum, on pourrait savoir si on a déjà été en contact avec le virus. Selon Tatiana Scorza, ce serait particulièrement important, par exemple, pour les enseignants, ou ceux qui ont des craintes de retourner au travail. «Je peux mettre en place un test comme ça dans mon laboratoire, il y a moyen de faire ça, c’est très peu coûteux et les gens pourraient être rassurés», explique-t-elle.
Selon la chercheure, pour les gens âgés, le coronavirus reste un gros risque, un peu comme une loterie. «Mais c’est inévitable de sortir, personnellement, je ne veux pas rester enfermée. Plus il y aura de personnes protégées, moins j’aurai la chance d’être infectée», mentionne-t-elle en lien avec l’immunité collective.
Pour la scientifique, une deuxième vague est possible, et même si le virus venait à muter, certains anticorps des personnes immunisées resteraient efficaces.
Un virus parfois «étonnant»
En raison de présence de particules virales du coronavirus qui restent plus longtemps dans le système immunitaire de certaines personnes, Mme Scorza croit que des tests de suivi devraient être réalisés à plus long terme chez une personne qui a eu l’infection pour savoir si elle est bien guérie. Il manque encore de données épidémiologiques au sujet du virus, qui pourraient permettre de le comprendre mieux.
Des systèmes immunitaires différents
À la question : pourquoi certaines personnes restent asymptomatiques face au virus, la scientifique explique que «ce sont les différences génétiques qui font que des symptômes peuvent être plus légers pour certains et pour d’autres, plus lourds. Certains systèmes immunitaires détectent plus efficacement le virus et maîtrisent mieux la réponse inflammatoire, d’autres sont plus exubérants et réagissent avec d’importants symptômes de fièvre et de douleur».
Pertinence des vaccins
La scientifique est d’ailleurs curieuse de voir ce que le virus de la Covid-19 va changer au niveau de la perception des vaccins. «Les gens vaccinés sont immunisés et cela leur permet d’être protégés, certes, mais aussi et surtout de protéger les autres autour d’eux, fait-elle valoir. Il y a encore beaucoup de choses qu’on ne sait pas à propos de ce virus, il va nous apprendre beaucoup», conclut-elle.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *