Actualites
12:02 19 avril 2020 | mise à jour le: 19 avril 2020 à 12:02 temps de lecture: 2 minutes

Déconfinement: le Canada observe le reste du monde

Déconfinement: le Canada observe le reste du monde
(Photo capture d'écran RDI)

COVID-19. Le Canada observe ce qui se fait ailleurs, mais sera très prudent concernant le déconfinement et la relance de l’économie, a rappelé le premier ministre Justin Trudeau lors de son point de presse de dimanche.

«Nous avons eu la chance de retarder l’épidémie de quelques semaines par rapport à d’autres régions du monde, ce qui nous permet de nous inspirer de leurs actions et de leurs défis», a mentionné M. Trudeau, en précisant que les provinces pourraient prendre des décisions différentes selon leur situation.

Reste que pour le premier ministre, c’est n’est pas encore demain la veille que cette reprise débutera. «On ne va pas se conter d’histoires. À travers le pays, des milliers de familles vivent des moments atroces, des moments déchirants à cause de cette pandémie», a rappelé Justin Trudeau en ajoutant ses condoléances pour les familles touchées par la Covid-19.

Le premier ministre a eu une pensée pour les ainés dans les résidences qui ne peuvent pas voir leurs enfants et leurs petits-enfants et qui ont peur, qui s’inquiète de savoir s’ils vont les revoir un jour. «Nous nous devons de tout faire pour eux en travaillant ensemble nous aussi, en soulignant qu’on doit continuer de rester chez nous, qu’on doit continuer de freiner la propagation de ce virus. Ensemble, on va passer au travers», a-t-il encore une fois martelé.

***

Par ailleurs, il n’y a toujours pas d’entente de tous les partis pour un retour en chambre. Justin Trudeau a clairement accusé les Conservateurs à ce niveau. Il souhaite une nouvelle façon de faire «responsable» impliquant des séances virtuelles, mais insiste sur l’importance de reprendre le travail et de rendre des comptes à la population. Il appelle les Conservateurs à «être raisonnables».

***

À propos de la possibilité d’instituer une enquête internationale sur les débuts de la pandémie en Chine, le premier ministre a indiqué que c’est «une enquête qu’on va devoir faire, mais je pense que la priorité de tous les pays au monde demeure de savoir comment on va protéger nos citoyens et de s’assurer d’avoir tout ce qu’il nous faut pour nous garder en sécurité en santé».

Articles similaires

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • ronron ladouceur

    Bonjour,

    Nous avons un petit chalet et nous aimerions bien pouvoir y aller. Mais les règles sont très strictes par rapport aux déplacements sur la route 307 dans la Gatineau. La situation est pourtant très simple : nous partons du point A (Gatineau) pour aller au point B (chalet) sans avoir besoin de nous arrêter puisque nous faisons nos emplettes à Gatineau. Au chalet même, il nous est aisé de nous confiner et de respecter les règles de non-regroupement. Devons-nous nous priver face à tous ceux-là qui ne respecteraient pas les règles, dont notre premier ministre qui n’a demandé de permission à personne? À noter qu’il ne se déplace pas tout seul…

    • Platon

      je vois que chez vous c’est comme en FRANCE….
      Eux se déplacent en horde