Actualites
14:58 17 avril 2020 | mise à jour le: 17 avril 2020 à 14:58 temps de lecture: 2 minutes

Les parcs de la Commission de la capitale nationale toujours fermés

Les parcs de la Commission de la capitale nationale toujours fermés
Photo: (Photo - Capture d'écran compte Twitter CCNQ)

COVID-19. Les quatre parcs sous la juridiction de la Commission de la capitale nationale du Québec (CCNQ) sont fermés au public depuis le 25 mars dernier. La promenade Samuel-De Champlain ainsi que les sentiers des parcs des Moulins, du Bois-de-Coulonge et du domaine Cataraqui sont fermés jusqu’à nouvel ordre, principalement pour des raisons d’entretien difficile.

Alors qu’une réouverture était envisagée à la mi-avril, comme le mentionnait Mélodie Verreault, coordonnatrice aux communications pour la CCNQ au Journal de Québec, la décision actuelle est toujours de les laisser fermés jusqu’à nouvel ordre.

«Pour la sécurité de tous nos usagers, la piste multifonctionnelle de la promenade Samuel-De Champlain ainsi que les sentiers des parcs des Moulins, du Bois-de-Coulonge et du domaine Cataraqui sont fermés jusqu’à nouvel ordre», écrivait la CCNQ sur son compte Twitter le 25 mars dernier. Le Service de police de la Ville de Québec n’a pas de statistiques à fournir concernant le nombre d’appels dans les parcs de la Ville. «Nous sommes intervenus à plusieurs reprises dans différents endroits publics», note toutefois Étienne Doyon, agent aux communications au SPVQ, sans préciser lesquels. Il rappelle que des policiers sont chargés d’effectuer des patrouilles préventives dans les endroits publics où il est susceptible d’avoir des rassemblements. «Nous observons sur le terrain que les gens de Québec veulent respecter les mesures décrétées. Il y a une bonne collaboration des citoyens», fait valoir M. Doyon.

Situation «évaluée régulièrement»

En date du 16 avril, les parcs de la CCNQ étaient toujours inaccessibles jusqu’à nouvel ordre, «en raison de notre capacité réduite à y maintenir un entretien approprié», réitérait Mélodie Verreault. La situation est temporaire et nous nous l’évaluons régulièrement», a rappelé Mme Verreault.

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *