Actualites
13:31 16 avril 2020 | mise à jour le: 16 avril 2020 à 13:32 temps de lecture: 2 minutes

2000 médecins ont répondu à l’appel de François Legault

2000 médecins ont répondu à l’appel de François Legault
Photo: (Capture d'écran)

MISE À JOUR. Dans son point de presse quotidien, François Legault a remercié les 2000 médecins qui ont répondu à son appel de la veille. Il a conscience que le travail d’équipe ne sera pas facile mais reste optimiste. 

«Hier, j’ai lancé un appel spécial à tous les médecins qui peuvent aider nos infirmières, nos préposés.  Depuis hier soir, on a 2000 médecins qui ont accepté de répondre a mon invitation, je suis très content et très touché. Je veux les remercier de donner un coup de main, a fait savoir le premier ministre.

Ça va être un défi de faire travailler ce monde-là ensemble qui n’est pas habitué de travailler ensemble. Ça ne sera pas parfait, il va falloir mettre de l’eau dans son vin, ça ne sera pas facile, surtout dans des conditions exceptionnelles. Je suis convaincu qu’on est capable de faire travailler tous ces gens-là ensemble et de s’occuper de nos aînés les plus vulnérables, notre urgence nationale. On doit ça à nos aînés, cet effort collectif exceptionnel».

Le premier ministre a lancé un appel aux finissants en santé de toutes les écoles. «Vous devriez recevoir un appel aujourd’hui, vous allez pouvoir venir donner un coup de main.

Pour François Legault, la situation est sous contrôle ou en voie d’être stabilisée dans les hôpitaux, bien que critique dans les CHSLD.

Cette situation lui permet d’être en train de préparer un plan de relance et de déconfinement. «On veut le faire de façon graduelle et intelligente. On travaille sur ce plan-là. On va pouvoir vous en parler dans les prochains jours. On va commencer par les entreprises, il n’est pas question de rouvrir les écoles à court terme».

Bilan

-630 décès, dont 143 décès de plus

-il y a 15857 cas confirmés, dont 997 depuis hier

-1000 personnes sont hospitalisées dont 209 aux soins intensifs (une diminution de neuf personnes)

Le nombre important de décès est attribuable à des changements de méthode dans la saisie de données, selon le premier ministre.

 

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *