Actualites
13:43 13 avril 2020 | mise à jour le: 13 avril 2020 à 13:51 temps de lecture: 4 minutes

Situation difficile dans les résidences pour aînés, mais stabilisée dans l’ensemble

Situation difficile dans les résidences pour aînés, mais stabilisée dans l’ensemble
Photo: (Capture d'écran)

COVID-19. Dans son point de presse du lundi 13 avril, le premier ministre a annoncé un total de 360 décès, soit nouveaux décès de plus, 879 personnes hospitalisées dont 226 aux soins intensifs pour un total de 13 557 dans la province. En plus du bilan, M. Legault a fait le point sur les résidences et les défis à venir pour le personnel de la santé, en compagnie de Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et d’Horacio Arruda. 

«On est allé inspecter les 40 chsld non conventionnés, la grande majorité est très bien gérée. Le personnel soigne bien les patients. Il y a quatre ou cinq résidences qu’on garde sous surveillance, on ne va pas s’arrêter là. […]

On va aller inspecter toutes les résidences, privées, publiques, RPA, RI, pour voir si la situation est sous contrôle», a déclaré le premier ministre.

Manque de préposés

Pour le patron de la province, un des défis auxquels le gouvernement doit s’attarder est la rétention de personnel, notamment pour les préposés aux bénéficiaires.

«Depuis de nombreuses années, on a une pénurie de personnel [pour les préposés aux bénéficiaires. On n’arrive pas à combler les postes. C’est très difficile d’attirer le personnel. Alors on a un effet domino: manque de personnel et personnel  qui est là est en surcharge». Le premier ministre a rappelé que la hausse salariale des préposés est au coeur de la négociation des conventions collectives et que cette négociation n’est pas simple car habituellement lorsqu’il y a une augmentation salariale d’un type d’emploi, les autres catégories d’emploi demandent une hausse similaire. «On a donné un boni temporaire, tant que ce n’est pas dans les conventions collectives», a rappelé le premier ministre.

Pour le politicien, le problème qui perdure depuis des années vient également du manque d’inscriptions dans les programmes de préposés et au manque de valorisation de la profession. «C’est un peu comme l’oeuf et la poule. Tant qu’on n’en attire pas plus de personnel, la situation est plus difficile [sur le plancher]».

En plus des boni temporaires, François Legault a évoqué de possibles réorientations de Québécois, qui auraient récemment subi des pertes d’emploi dues à la crise.

Le premier ministre a demandé qu’il y ait une personne désignée dans chaque résidence pour faire le lien avec les familles.

Le point sur l’équipement

«Pour les équipements de protection ça va bien. Dans un endroit, ce sont les blouses qui posent problème mais d’ici une semaine ou deux, ça devrait aller».

Le premier ministre a expliqué que des médicaments de sédation viendront à manquer d’ici une semaine. La situation est regardée de concert avec le gouvernement fédéral.

Le gouvernement a également commandé un nouveau dispositif de tests pour la Covid-19, qui vient d’être homologué par Santé Canada.

Réouverture du secteur de la construction

«On a convenu d’ajouter tant avec les syndicat qu’avec le patronat quelques emplois essentiels, qui vont être rouverts, par exemple la construction, notamment en ce qui concerne le secteur domiciliaire résidentiel. […] On ne veut pas ajouter à la crise actuelle une crise du logement».

Merci du jour

«Mes remerciements du jour vont à tous ceux qui travaillent dans les chsld et les résidences pour aînés. […] Lâchez pas, on travaille sur toutes sortes de scénarios pour vous envoyer des renforts».

«Même si la situation reste difficile dans les résidences, la situation générale se stabilise. Ça ne veut pas dire qu’il faut relâcher les consignes. On reste à 2 mètres des autres personnes.

Courage, les beaux jours vont revenir», a conclu le premier ministre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *