Économie
16:29 10 avril 2020 | mise à jour le: 10 avril 2020 à 16:29

Le Panier Bleu sauvera-t-il les commerces locaux?

Le Panier Bleu sauvera-t-il les commerces locaux?
Selon M. Pons, Le Panier bleu est une belle initiative afin de favoriser l’achat local. (Photo – capture d’écran)

ACHAT LOCAL. Le gouvernement Legault a lancé tout récemment une toute nouvelle plateforme web sur laquelle tous les commerces québécois qui le souhaitent peuvent s’inscrire. Celle-ci donne des informations aux citoyens quant aux entreprises toujours ouvertes près de chez eux. Un petit geste du gouvernement qui vise à favoriser l’achat local et ainsi aider l’économie… mais jusqu’à quel point?

Depuis les débuts de la pandémie, plusieurs régions, regroupement d’affaires et SDC ont lancé de multiples campagnes afin de convaincre les Québécois d’acheter local. En ces temps où les petites entreprises d’ici pédalent afin de garder la tête hors de l’eau et où les magasins grande surface profitent, selon certains, de leur rayon d’alimentation, le gouvernement du Québec a décidé de mettre en place Le Panier bleu. Ce nouveau site web a comme objectif de regrouper les commerces toujours ouverts et d’informer les Québécois des différentes mesures mises en place dans ceux-ci. Heures d’ouverture, livraison, cueillette, menu, site web, tous les détails essentiels s’y trouvent.

Pour Frank Pons, spécialiste du marketing du commerce de détail et du comportement du consommateur, cette initiative est la preuve de l’élan de solidarité qui a happé le Québec depuis l’arrivée de la Covid-19 sur le territoire. «L’achat local était déjà au goût du jour bien avant le coronavirus. Ça se parlait déjà de mettre en place ce genre de plateforme. Mais Le Panier bleu est un projet intéressant et une très belle vitrine pour les commerces québécois. Cette initiative du gouvernement renforce l’importance d’acheter local», affirme M. Pons.

Si plusieurs défis attendent la plateforme, il est trop tôt, selon le spécialiste, pour lui lancer la première pierre. «On en est encore qu’aux premiers balbutiements. On ne peut pas reprocher l’efficacité de la plateforme. Seul le temps nous le dira», spécifie-t-il. M. Pons affirme cependant qu’il sera intéressant de voir comment Le Panier bleu fonctionne, et ce, particulièrement au niveau de son moteur de recherche. Les résultats de recherche fonctionneront-ils par ordre alphabétique? Les commerces déjà plus populaires auront-ils une meilleure visibilité? La recherche de commerce se fera-t-elle par des outils plus spécifiques? «On ne connait pas les algorithmes que Le Panier bleu utilise. Mais, effectivement, ça pourra être un challenge. Il y a plusieurs facteurs qui seront importants», répond M. Pons.

Pas de boule de cristal

Le spécialiste insiste et refuse de se lancer dans les prédictions. «Ce projet comporte beaucoup d’incertitudes et seuls le temps et l’usage pourront démontrer l’efficacité du site web», explique-t-il. Mais M. Pons est certain, par contre, que Le Panier bleu devra devenir LA référence en matière d’achat local afin de ne pas diluer les ressources d’information déjà abondantes. À noter que Le Panier bleu, en plus de regrouper des commerces, sert de vitrine aux autres initiatives locales comme «Ma Zone Québec» ou «J’achète bleu».

Le Panier bleu sauvera-t-il les commerces locaux? Nul ne le sait. Mais, selon M. Pons, Le Panier bleu bénéficiera de l’aspect marketing et de la visibilité qu’il a obtenue grâce à la pandémie «et à juste titre».

À lire également : Campagne de solidarité «J’achète bleu» en faveur des commerces d’ici.

Articles similaires

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Marc Beaulieu

    J ai vérifié le site. A mon avis cela est une grosse perte de temps. Ce qu’ il faut est une indication visuelle facile à identifier sur les produits. Exemple te fais ton épicerie « ce qui est la principale dépense familial « alors pourquoi ne pas identifier CLAIREMENT sur les produits

  • Nancy Beaupré

    Est-ce que c’est normal que j’ai été contacté sur la page fb de mon commerce par rox-anne Jacques pour donner ma liste de prix et comment je pourrais donner une parti des ventes pour une association avec vous?