Économie
07:19 10 avril 2020 | mise à jour le: 8 avril 2020 à 17:35 temps de lecture: 3 minutes

Forte diminution des mises en chantier en mars au Québec

Forte diminution des mises en chantier en mars au Québec
La fermeture des chantiers en raison de la Covid-19 n'expliquerait pas tout. Le rythme des mises en chantier était déjà faible en début mars. (Photo Métro Média - Archives)

STATISTIQUES. Avant même la fermeture des chantiers en raison de la pandémie de Covid-19, le marché résidentiel semblait se diriger vers un ralentissement. C’est ce que confirme l’analyse des données du mois de mars pour l’ensemble du Québec.

Selon le bilan compilé par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), on dénombre 2827 mises en chantier au cours du 3e mois de 2020. Il s’agit d’une diminution de 27% par rapport à mars 2019. Cette baisse survient après un fort début d’année, alors que le nombre d’habitations érigées avait bondi de 79% et de 31% respectivement en janvier et en février.

«Notons que le recul des mises en chantier en mars n’a rien à voir avec la crise sanitaire actuelle. La SCHL avait pratiquement terminé son énumération au moment où le gouvernement du Québec a décrété la fermeture des chantiers le 24 mars dernier», souligne Paul Cardinal, directeur du service économique de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ).

À son avis, le repli s’explique par la faiblesse des ajouts de nouveaux projets à logements multiples. Il faut également noter une sous-performance dans la quasi-totalité des principaux centres urbains de la province, à l’exception de Québec.

Faits saillants

  • La construction de maisons individuelles et de logements collectifs (appartements, maisons jumelées et maisons en rangée) a connu des diminutions de 1% et de 30%, avec respectivement 380 et 2447 mises en chantier.
  • Sur le plan géographique, une seule région métropolitaine de recensement (RMR) a enregistré une hausse d’activité, soit celle de Québec (+99%).
  • À l’inverse, les RMR de Gatineau (-75%), de Trois-Rivières (-59%) de Montréal (-43%) et de Sherbrooke (-12%) ont connu des reculs. Aucune mise en chantier n’a été recensée en mars dans la RMR de Saguenay.
  • Tendance 12 mois: d’avril 2019 à mars 2020, les 44 526 mises en chantier dénombrées dans la province laissent voir une augmentation de 7% par rapport à la période annualisée précédente.

Baisse aussi au pays

Au niveau national, le nombre de mises en chantier est passé de 210 574 unités en février à 195 174 en mars. Cela correspond à ce dont la plupart des prévisionnistes s’attendaient, quoique le recul s’avère moins marqué qu’anticipé.

«Visiblement, la propagation de la pandémie au pays n’a pas entravé autant qu’on le craignait la construction résidentielle en mars. Il faut toutefois s’attendre à ce que les effets néfastes de la Covid-19 se feront davantage sentir sur la construction résidentielle au cours des prochains mois», observent les analystes économiques de Desjardins.

(Tableau gracieuseté – APCHQ)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *