Actualites
13:57 28 mars 2020 | mise à jour le: 30 mars 2020 à 14:54 temps de lecture: 4 minutes

COVID-19: Les déplacements contrôlés autour de huit régions au Québec

COVID-19: Les déplacements contrôlés autour de huit régions au Québec
(Photo capture d'écran)

Coronavirus. La province compte à ce jour 2498 personnes infectées soit une augmentation 477 dans les 24 dernières heures. Au total 164 personnes sont hospitalisées, dont 57 aux soins intensifs, alors que l’on dénombre 4 décès de plus pour un total de 22 décès.

Le point de presse du gouvernement du Québec était mené aujourd’hui par la vice-première ministre Geneviève Guilbault accompagnée à son tour de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, et du directeur national de la santé publique, Horacio Arruda.

La vice-première ministre a commencé avec ces mots: «Je sais que c’est difficile d’entendre ça au quotidien mais il faut interpréter ça comme une raison de plus de suivre les directives de la santé publique pour que l’on puisse en venir à bout. »

Situation plus grave à Montréal

Hier la Ville de Montréal s’est placée en état d’urgence sanitaire.  « Je veux rassurer la population : la situation est sous contrôle. Cela nous permet d’agir plus rapidement. Il y aura des patrouilles policières accrues dans les quartiers les plus affectés et autour des organismes communautaires. »

« Aucune de nos régions n’est à l’abri d’une situation qui pourrait s’empirer. Tout ce qui se rapporte à la santé et à l’aide humanitaire demeure des déplacements essentiels. On annonce en ce sens une directive qui va nous permettre de gérer les déplacements dans huit régions : le Bas St-Laurent, la Côte Nord, le Nord du Québec, Gaspésie, Saguenay lac-St-Jean, le Nunavik, la Baie-James et l’Abitibi-Témiscamingue, pour mieux protéger ces populations plus vulnérables. À la fois les sorties et les entrées seront contrôlées. À partir de 16h aujourd’hui par des points de contrôles policiers sur les grands axes routiers. Si on ne remplit pas les critères de déplacements essentiels on va nous retourner à notre point d’origine. Le but est de renforcer la force de frappe défensive afin de freiner la propagation du virus vers ces régions. Mais tout le monde doit éviter de se déplacer d’une région à une autre», a-t-elle expliqué.

Isolement obligatoire

Madame Guilbault a réitéré l’isolement obligatoire des voyageurs qui entrent au pays. « La santé publique fédérale a clarifié sa consigne : le confinement est obligatoire pour 14 jours. Aucune raison pour sortir, pas même pour une marche. La seule raison : faire un test de dépistage. Pour nous assurer que les gens respectent ces directives, depuis 9h ce matin il y a des policiers qui contrôlent les arrivées aux frontières. Ils sont là pour prendre et donner des informations pour que l’on puisse faire des suivis, surtout à la frontière américaine pour aviser les snowbirds. »

Elle a également rappelé le rôle des forces de l’ordre. « Les gens sont invités à dénoncer des situations évidentes, mais j’invite les gens à demeurer prudents pour ne pas tomber dans un climat de suspicion ou de paranoïa. Il n’est pas nécessaire d’appeler les policiers pour une voiture de plus dans l’entrée du voisin. Il ne faut pas alimenter les frictions entre voisins il faut plutôt demeurer solidaires » a-t-elle rappelé.

Faits saillants

  • Huit régions maintenant limitées dans leurs déplacements.
  • Il faut rester solidaire et unis, respecter les consignes. « Tout le monde doit de faire sa part on est tous dans le même bateau. C’est comme ça qu’on va passer au travers. Ensemble et unis » a répété la vice-première ministre.
  • Le Dr Arruda a précisé que l’on contrôle la situation et qu’il faut garder confiance. Mais que même si la majorité des cas s’en sortent, il faut protéger les personnes les plus vulnérables.
  • La ministre McCann a précisé que malgré que le focus soit mis actuellement sur le coronavirus, les équipes de santé sont aussi disponibles pour les autres urgences.
  • Certains hôtels près des hôpitaux seront réquisitionnés pour augmenter la capacité de lits.
  • On voit des augmentations en lien avec les projections faites par nos experts.

-Merci du jour: tous ceux et celles qui assurent notre sécurité au quotidien: policiers, pompiers, tout le personnel des services correctionnels, agents de sécurité privés.

Articles similaires

Commentaires 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Michel Wolfe

    Quelles sont toutes les règles obligatoires concernent les confinements quels manquements peuvent être sanctionnés par une amende?

  • Jean

    Notre PM devrait allumer sa lumière personnel avant d`ouvrir les régions, afin que les Montréalais ne contaminent pas d¯avantage le reste de la province.

  • Diane Wilkie

    Bonjour, j’aimerais savoir qui devra payer pour les jours (41 dans mon cas) qui ont été fermés dans les campings pour les campeurs saisonniers? Nous ne pouvions pas aller à nos campings, donc, nous ne devrions pas payer pour ces jours-là, ce qui représente une bonne somme d’argent. Pourquoi les propriétaires des campings exigent que les campeurs saisonniers paient?? Mon camping nous a fait parvenir un message nous demandant de payer le plein montant de notre location pour le 1er juin, il nous reviendrait plus tard pour ces jours-là. Je n’ai aucunement l’intention de payer cela, ce n’est pas à nous, les campeurs de payer cela, de plus, je trouve également que nous devrions payer que la moitié de la location, car, nous ne pouvons pas utiliser les salles sanitaires, la baignade, les activités de tous les jours, le restaurant sur place, les soirées du samedi soir et des soirées thématiques avec musiciens/chanteurs/chanteuses, qui sont très coûteux et inclus dans nos prix de location, donc, si nous n’avons pas accès à ces choses, pourquoi devon-nous les payer??? Il faudrait que le gouvernement pense à nous et nous aider, car, cela représente un bon montant d’argent et plusieurs personnes n’ont pu travailler durant le confinement, donc, je trouve qu’on devrait avoir de l’aide et de la compréhension de la part du gouvernement et des propriétaires des campings. En vous remerciant au nom de tous les campeurs saisonniers du Québec.