Actualités
09:29 27 mars 2020 | mise à jour le: 27 mars 2020 à 12:01 temps de lecture: 4 minutes

Fidèles au temps du confinement: la prière à distance

Fidèles au temps du confinement: la prière à distance
Photo: (Photo gracieuseté)Le père LeRouzès célèbre des messes sans public.

RELIGIONS. Qu’ils soient chrétiens ou d’une autre confession, les fidèles qui se rejoignaient habituellement dans leurs lieux de culte respectifs ne peuvent plus communier physiquement. Cependant, comme dans de nombreuses sphères de la vie actuelle, des ressources se mobilisent pour permettre aux personnes qui ont besoin de vivre leur foi de le faire à distance.

L’Église catholique de Québec a subitement dû mettre en place des célébrations de substitutions. Dominic LeRouzès, vicaire en paroisse, blogueur et féru de production média est devenu rapidement le responsable de la programmation spéciale de la webtélé ecdq.ca

Celui qui travaille dans la paroisse Sainte-Famille en Beauce a mis sur pied un programme appelé La Couronne de vie, en lien avec le coronavirus (corona en latin, signifie couronne). Différentes célébrations eucharistiques, des temps de prières et des capsules y sont quotidiennement ajoutées. «C’est une manière de relier les paroisses et les ressources pour que l’oncontinue d’être ensemble», fait valoir M. LeRouzès.

Pour le vicaire, ces nouvelles façons de faire sont une grande source de joie parce que lui-même est très à l’aise avec les supports médiatiques. «On a aussi des personnes qu’on n’a pas l’habitude de rejoindre, par exemple des jeunes ou des gens qui ont quitté l’Église», exprime-t-il. Pour lui, les pratiques permettent à l’institution religieuse de montrer un visage plus actuel que jamais. «Les hymnes et les chants sont habituellement souvent les mêmes lors des messes. Le web permet de faire connaître davantage toute la production musicale religieuse», estime-t-il.

Parmi les défis, le religieux mentionne la difficulté à rejoindre les personnes plus âgées qui n’ont pas un accès facile à Internet et qui sont moins à l’aise avec les technologies. «Nous sommes en train de chercher des chemins pour rejoindre ces gens-là. Nous avons des discussions avec des chaînes de télé communautaire, par exemple».

Si la communion ne peut se faire que de façon virtuelle et spirituelle, l’épreuve collective que vit la planète trouve certains rapprochements dans des lectures dans la Bible. «Notre rôle est de pacifier beaucoup les gens en ces temps d’incertitude et parfois d’angoisse», conclut le religieux.

Fidèles à l’ère numérique

Outre le fait qu’elle ne peut plus se rendre physiquement à la messe tous les dimanches, Debra Proulx, une mère de famille qui fréquente la paroisse Saint-Thomas-d’Aquin trouve intéressant de voir le nombre de ressources qui se mobilisent en ligne. «Notre paroisse a fait un Facebook live en temps réel pour la messe. On voit ceux qui sont connectés en même temps, alors on est aussi en quelque sorte en communion», rapporte Mme Proulx. Elle apprécie les autres nombreuses possibilités en ligne, mais elle considère que le médium de la télévision peut s’avérer froid et distant si ce ne sont pas les gens habituels. «Avec la plateforme numérique, on se sent vraiment connectés ensemble».

Pour Debra Proulx, ces ressources sont acceptables dans la mesure où elles sont temporaires et ne peuvent se substituer à la présence physique. «Mais c’est comme les visites en ce moment. Oui, on peut facetimer notre grand-père, mais ce n’est pas comme en vrai», explique-t-elle.

«Dans le domaine spirituel comme celui de l’éducation ou d’autres, ces ressources sont positives parce que je suis privilégiées. Mais je pense aux familles plus pauvres qui n’ont pas accès à Internet ou aux enfants qui ont des difficultés à l’école. Il faut être reconnaissant pour ce qui se mobilise, mais j’ai un souci pour les moins favorisés», s’inquiète-t-elle.

 

Articles similaires

12:11 31 décembre 2014 | mise à jour le: 31 décembre 2014 à 12:11 temps de lecture: 1 minutes
Horaire des messes

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *