Actualites
13:48 26 mars 2020 | mise à jour le: 3 avril 2020 à 11:26 temps de lecture: 3 minutes

Diminution de 30% de l’offre de service du RTC le 30 mars

Diminution de 30% de l’offre de service du RTC le 30 mars
(Photo Métro Média – Archives)

COVID-19. Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) réduira son offre de service de 30% dès le lundi 30 mars. Cela correspondra aux besoins actuels de sa clientèle tout en répondant aux exigences de distanciation sociale demandées par les autorités gouvernementales. L’utilisation quotidienne est passée de 150 000 à 30 000 passages représentant une baisse de 80%.

Le conseil d’administration du RTC s’est entendu avec le syndicat, hier soir, afin de faciliter toute cette réorganisation. Le président, Rémy Normand, note que 90% du personnel est affecté à l’offre de services, le reste s’occupant des tâches administratives.

«Malgré tout pour le moment, le service le plus utilisé est le Métrobus. L’application Nomade est le meilleur moyen de voir et de savoir tout ce qui se passe sur les parcours en temps réel.»
-Rémy Normand

On dénombre un total de 1650 employés environ dont 60 ont un statut temporaire. Pour le moment, 128 personnes sont en télétravail et 53 autres en isolement. Le RTC a vu ses revenus passer de 6,1 M$ à 4,6M$ en mars ce qui n’augure rien de bon pour avril, précise Rémy Normand.

Modifications

Plusieurs des modifications apportées le lundi 30 mars seront calquées sur un horaire du samedi bonifié. Ainsi, la fréquence des Métrobus 800, 801 et 807 est équivalente à celles de la semaine. Il y aura un minimum de deux allers-retours sur tous les parcours eXpress 200 et un minimum d’un aller-retour pour tous les parcours eXpress 500. L’eXpress 300 est annulé. Un aller-retour est prévu sur les parcours eXpress 315 (CHUL), 331 et 334 (IUCPQ). Le RTC maintient les autobus desservant les centres hospitaliers.

«Cela se traduit de façon différente. Sur les eXpress 200 et 500, on observe des taux de diminution de 90% dans le cas du 200 et 87% dans celui du 500. Pour les parcours réguliers qu’on appelle leBus, la baisse est de 79% et celle du Métrobus de 74%», commente Rémy Normand. Le service est réduit pour la plupart des parcours leBus et certains départs sont conservés sur ceux desservant les parcs industriels. De plus, les parcours-écoles sont annulés pour une raison évidente ainsi que les Couche-tard.

Distanciation sociale

Le réseau de transport a l’obligation de répondre aux exigences du gouvernement concernant la distanciation sociale de deux mètres maintes fois rappelée. Le nombre de passagers maximum dans chaque autobus est modifié. Dans le cas du MidiBus, la capacité maximale d’usagers pouvant monter à bord passe de 40 à 15.

Pour les autobus standards, qui peuvent accueillir 60 personnes à la fois, le RTC le limitera à 25. Dans le cas des véhicules articulés, dont le nombre maximum est de 105 personnes, un total de 35 utilisateurs pourra entrer.

Aucun mécanisme de contrôle n’est prévu pour assurer que le nombre maximal de personnes à bord d’un autobus soit respecté. «Le RTC pourra envoyer des inspecteurs pour faire des vérifications. Cela dit, nous avons des compteurs optiques sur la porte arrière qui calcule les montées et les descentes.»

Désinfecter l’intérieur

Tous les véhicules sont désinfectés chaque jour, assure le directeur général du RTC, Alain Mercier. «Présentement, nous avons des standards de nettoyage avec des pratiques et des produits reconnus. Notre préoccupation est de désinfecter toutes les surfaces qui peuvent être en contact avec la clientèle.» Une quarantaine de personnes sont affectées à ces tâches 24 heures par jour, sept jours par semaine.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *