Actualites
09:34 23 mars 2020 | mise à jour le: 23 mars 2020 à 11:54 temps de lecture: 2 minutes

COVID-19: réduire les risques de contamination en condos

COVID-19: réduire les risques de contamination en condos
Malgré les recommandations d’isolement à domicile, les règles d’hygiène doivent être renforcées dans les complexes immobiliers où des espaces communs sont utilisés. (Photo Métro Média – Archives)

ENTRETIEN. En lien avec les consignes émises par les autorités de la santé publique, chacun doit faire sa part. C’est d’autant plus le cas dans des immeubles où des espaces communs sont partagés par de nombreux occupants.

Bien que la consigne de base soit de rester chacun chez soi, les complexes locatifs et les copropriétés sont des endroits présentant un potentiel de propagation plus grand. Les salons et espaces communs ont beau être interdits d’accès, les résidents doivent néanmoins circuler dans les ascenseurs, les escaliers et les corridors.

Le Regroupement des gestionnaires et copropriétaires du Québec (RGCQ) y va de ses recommandations pour ralentir efficacement la propagation du virus dans les immeubles. La première consiste à suivre les conseils de santé publique émis par le gouvernement.

Actions concrètes au quotidien

Plus spécifiquement, le RGCQ suggère de mettre en place les mesures suivantes dans votre copropriété:

  • Prévoir des contenants ou des distributeurs de désinfectant à base d’alcool pour les personnes fréquentant les parties communes de votre immeuble;
  • Afficher des feuillets d’information ou des infographies (offertes par Santé Canada) dans les parties communes sur les bonnes pratiques pour limiter la propagation du virus;
  • Nettoyer et désinfecter plus fréquemment les surfaces dures dans vos parties communes (poignées de porte, rampes d’escalier, boutons d’ascenseur, interrupteurs, surfaces de travail, robinets et comptoirs de salle de bain;
  • En cas d’infection soupçonnée ou avérée, informez rapidement le conseil d’administration et le gestionnaire de la situation.
  • Adapter les pratiques du conseil d’administration (ou syndicat de copropriété) en reportant les assemblées de copropriétaires et en privilégiant les communications téléphoniques ou électroniques.

Cotisations et budgets maintenus

«En l’absence d’un nouveau budget, indique le RGCQ, les copropriétaires continuent de payer le montant prévu au budget précédent pour les charges communes. Advenant la situation exceptionnelle où la trésorerie devenait insuffisante et qu’il fallait envisager une contribution spéciale, les copropriétaires devront être consultés. Nous recommandons alors de procéder par résolution écrite ou avec des procurations pour respecter les exigences de la loi.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Ginette Lambert

    Dans un édifice de 12 condos où 8 seulement occupés. Revenus de la Floride dans notre roulotte lundi le 23 mars, nous nous sommes mis en isolement volontaire immédiatement avec affiche sur notre porte. Je sortais 3 fois par jour pour les besoins de notre chien en faisant bien attention de ne pas toucher aux rampes d’escalier et en ouvrant les portes avec gants et lingettes désinfectantes. Mon conjoint et moi n’avons pas de symptômes. Nous nous sommes fait avertir par une copropriétaire non résidente que nous n’avons pas le droit de sortir le chien, même si le terrain est très grand donc pas vraiment de chance de rencontrer qui que se soit et menaçant d’une amende de 1 million $ et/ou 5 ans de prison. Nous ne pouvons pas non plus aller dans notre roulotte (dans notre stationnement) pour chercher des biens essentiels ou vérifier l’état du chauffage car nous n’avons pas eu le temps de l’hiverner. Les informations du gouvernement disent que si nous n’avons pas de symptômes nous pouvons sortir dehors en respectant la distance de 2mtres si nous recontrons quelqu’un. Quant est-il pour les règlements en condo? L’épicerie et la pharmacie
    se font en ligne avec livraison.

    • LT

      Beaucoup de hargne de la part des nouveaux arrivants dans un nouveau condo de 184 unités concernant le masque. Beaucoup de rencontres dans les ascenseurs. Etre plus que deux c’est risqué. Les gens ne veulent pas porter le masque. Y aura-t-il un jour un règlement obligeant les résidents à seprévaloir de la vie des autres.