Économie
13:23 17 mars 2020 | mise à jour le: 31 mars 2020 à 14:08

COVID-19: délais fiscaux prolongés au Québec

COVID-19: délais fiscaux prolongés au Québec
Particuliers et entreprises auront des délais prolongés pour produire leur déclaration d'impôt du Québec. (Photo Métro Média - François Cattapan)

AFFAIRES. Les mesures de soutien économique en lien avec la crise de la COVID-19 sont bonifiées par le gouvernement du Québec. Plus modestes que celles annoncées en début de semaine, elles concernent un assouplissement des règles fiscales.

Ainsi, le provincial donne un mois de plus aux contribuables pour produire leur déclaration de revenus. L’échéancier est donc repoussé du 30 avril au 1er juin.

Par ailleurs, ceux qui devront de l’argent à l’État pourront rembourser le montant dû trois mois plus tard. Dans ce cas, l’échéancier est reporté jusqu’au 31 juillet.

Selon le ministre des Finances du Québec, Éric Girard, cette mesure touche jusqu’à 7,5G$. Elle concerne plus de 2 millions de particuliers et 500 000 entreprises. Des paiements respectifs de 4,3G$ et 3,2G$ pourront ainsi être repoussés.

Au tour du fédéral

Mercredi, ce sera au tour du gouvernement fédéral de préciser son plan d’aide aux entreprises. Devant l’urgence de la situation, il faut oublier les efforts pour équilibrer les finances publiques. Le déficit national pourrait ainsi passer de 26G$ à plus de 50G$. Certains économistes évoquent même un niveau pouvant avoisiner 100G$, si la crise sanitaire devait perdurer sur une plus longue période.

Aide aux travailleurs isolés

Plus tôt lundi, le premier ministre du Québec a annoncé une initiative visant les travailleurs isolés. Le Programme d’aide temporaire aux travailleurs (PATT) touchés par le COVID-19 offrira un soutien de 573$ par semaine. L’aide est valide pour une durée de 14 jours et pourra être prolongée au besoin.

Offrant le maximum possible de l’assurance-emploi, le PATT sera administré par la Croix-Rouge. Il vise à inciter les travailleurs autonomes contraints de s’isoler, à la suite de voyages à l’étranger ou de contacts avec des personnes potentiellement infectées, de respecter les consignes. Les autorités de la santé publique espèrent ainsi empêcher que le souci de perdre des revenus soit plus fort que la solidarité sociale.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *