Économie
13:39 11 mars 2020 | mise à jour le: 11 mars 2020 à 13:39

Le potentiel de l’habitation oublié dans le budget provincial

Le potentiel de l’habitation oublié dans le budget provincial
Les dirigeants de l’APCHQ auraient apprécié que le secteur de l’habitation soit davantage stimulé, afin de livrer son plein potentiel dans l’économie québécoise. (Photo Métro Média – Archives)

FINANCES PUBLIQUES. Les mesures annoncées dans le second budget du gouvernement caquiste ne font pas l’unanimité. Dans les rangs des acteurs déçus se retrouvent les dirigeants de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ). Ils déplorent l’absence d’incitatifs pour maximiser le potentiel du secteur de l’habitation.

Pourtant, le regroupement patronal en avait fait la recommandation au ministre des Finances, Éric Girard, dans sa planification prébudgétaire. L’Association souhaitait, entre autres, des mesures visant à soutenir la rénovation écoresponsable pour contribuer à la réduction des émissions de GES. Aussi, elle réclamait des actions en faveur de l’accès à la propriété.

«Il est regrettable que l’habitation soit oubliée dans le budget du Québec, alors que ce secteur est l’une des sources de richesse de l’économie. Il représente des investissements de 29,2G$, dont 14,1G$ en rénovation et 10,2G$ en construction neuve», souligne François Bernier, vice-président principal aux affaires publiques à l’APCHQ.

Rénovation écoresponsable négligée

À l’exception de la bonification du programme Chauffez vert, l’APCHQ regrette que le budget provincial ne propose rien de nouveau pour soutenir les ménages qui effectuent des rénovations écoresponsables. Or, le parc immobilier québécois se fait vieillissant et a de grands besoins.

L’Association considère que sa rénovation et surtout celle du parc de logements locatifs contribuent à l’amélioration de la performance environnementale et énergétique du Québec. Plus spécifiquement, l’APCHQ avait proposé de rétablir des crédits d’impôt à la rénovation écoresponsable et de bonifier le programme Rénoclimat.

«On estime que des mesures pour améliorer l’efficacité énergétique des vieux immeubles auraient un impact marquant sur la réduction des gaz à effet de serre (GES). Ainsi, l’impact d’une aide de 30% sur cinq ans pour la rénovation écoénergétique des logements locatifs privés au Québec représenterait une diminution annuelle permanente et récurrente des émissions de 34 000 tonnes de GES. Soit l’équivalent de 14 000 voitures de moins sur nos routes», indique M. Bernier.

Rien pour l’accession et le logement social

L’APCHQ dénote aussi l’absence de mesures concernant l’accession à la propriété. Posséder sa résidence constitue pourtant l’un des principaux moyens permettant aux ménages d’accumuler un patrimoine. À cet égard, le Québec affiche un retard important par rapport au reste du Canada au chapitre du taux de propriété, soit 61,3% contre 67,8% pour la moyenne nationale.

De l’avis de M. Bernier, dans un contexte de pénurie de logements, l’accès à la propriété permettrait de libérer des logements. Cela aurait pour effet d’apaiser les pressions sur le marché locatif. Enfin, il observe une forme de statu quo du côté du logement social et du programme Supplément au loyer.

L’espoir demeure

L’APCHQ demeure optimiste pour le secteur de l’habitation considérant les différents exercices d’échanges mis en place par le gouvernement. C’est le cas des Forums Habitation Québec, pilotés par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, des consultations au sujet du Plan d’action gouvernemental en matière d’allègement réglementaire, ou encore des consultations publiques pour le Plan d’électrification et de changements climatiques du Québec.

Faits saillants

  • 137,6M$ pour Chauffez vert d’ici les cinq prochaines années, ce qui devrait tripler le rythme des investissements dans le secteur résidentiel.
  • 147,3M$ pour la reconduction d’unités du programme Supplément au loyer.
  • 150M$ pour soutenir la réalisation des unités de logements sociaux, communautaires et abordables annoncées antérieurement via AccèsLogis Québec.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *