Actualites
12:49 6 mars 2020 | mise à jour le: 9 mars 2020 à 11:36 temps de lecture: 2 minutes

Un printemps doux mais tourmenté à venir

Un printemps doux mais tourmenté à venir
Photo: (Photo Métro Média - Archives)

CLIMAT. La saison printanière sera à l’image de l’hiver doux vécu à Québec. Les températures plus clémentes s’installeront progressivement, mais seulement après quelques bonnes dépressions porteuses de tempêtes ou de mélanges de précipitations, attendues jusqu’au milieu d’avril.

«Le mois de mars sera doux, mais avec des systèmes de dépressions qui apporteront de la neige», annonce André Monette, météorologue en chef chez MétéoMédia.

Le changement d’heure imminent et la saison des bourgeons s’accompagneront donc d’au moins deux tempêtes ou de cocktail météo vers la mi-mars et on en attend encore une ou deux d’ici le milieu du printemps.

À quand les manches courtes?

«Ce ne sera pas une saison record. Les températures devraient se situer près des normales», prévoit M. Monette. Selon lui, il faudra patienter jusqu’au mois de mai pour relever ses manches et enfiler les gougounes. «On pourrait avoir quelques bonnes surprises en avril, mais ce sera ponctuel. À cause du manque d’humidité, l’ombre et le vent feront en sorte que ça deviendra vite très frais».

Pas comme les deux dernières années

Les deux derniers hivers ont été plus froids et ont reçu beaucoup plus de neige que l’année en cours. L’hiver actuel permettra au printemps de s’installer de façon progressive, sans brusque changement de température comme l’année dernière. «Le printemps sera doux, mais tourmenté, en raison des précipitations à venir, qui pourront être sous forme de neige ou de pluie verglaçante ou les deux. La transition vers l’été s’installera ensuite graduellement», résume le météorologue.

À LIRE ÉGALEMENT: La météorologie, une science inexacte

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *