Actualites
10:19 6 mars 2020 | mise à jour le: 6 mars 2020 à 12:32 temps de lecture: 5 minutes

Un 2e cas de coronavirus confirmé au Québec

Un 2e cas de coronavirus confirmé au Québec
Photo: (Photo - 123rf Photos)

ÉPIDÉMIE. Les autorités de santé publique du Québec ont annoncé que le cas probable d’infection au coronavirus, qui avait été détecté par le Laboratoire de santé publique du Québec et qui a été annoncé par les autorités de santé publique jeudi, a été confirmé par le Laboratoire national de microbiologie de Winnipeg.

Rappelons que la personne infectée a récemment fait un voyage en Inde et a dans un premier temps été prise en charge à l’Hôpital de Mont-Laurier. Le patient est actuellement en isolement, à l’Hôpital général juif, à Montréal, l’un des quatre centres désignés dans un pôle d’expertise en infectiologie.

Dès lors que le cas probable de COVID-19 a été considéré, les démarches de recherche des contacts étroits de la personne infectée ont été entamées et elles sont toujours en cours. Les personnes concernées recevront les recommandations appropriées.

La personne infectée a voyagé en France. Elle a appris à son retour le 3 mars qu’elle avait été en contact avec un cas confirmé de COVID-19. Elle a donc appelé Info-Santé 811 et, étant donné son historique d’exposition, elle a suivi les consignes d’isolement qui lui ont été recommandées. Elle s’est ensuite rendue dans un centre hospitalier de la Montérégie, où un prélèvement a été effectué. Lors de sa prise en charge, toutes les mesures de précaution ont été mises en place.

Une recherche des contacts étroits de la personne infectée est en cours afin d’appliquer les mesures de protection nécessaires dans la communauté. Les recommandations appropriées seront données aux personnes concernées.

Il est à noter que le risque global d’être infecté au coronavirus demeure faible, selon les autorités de santé publique du Québec, et que des mesures d’hygiène reconnues, comme se laver les mains et tousser dans le pli du coude, représentent le meilleur moyen de se prémunir contre les infections et de protéger son entourage.

Faits saillants :

  • Rappelons que des corridors de services ont été convenus et des protocoles et outils ont été partagés dans les milieux concernés. Tous les établissements ont un protocole de triage concernant le coronavirus. Le protocole de prise en charge de patients susceptibles de présenter une maladie respiratoire sévère a aussi été mis en place dans les urgences des centres hospitaliers du Québec.
  • Dans le contexte actuel, il est important de mettre en pratique des mesures d’hygiène respiratoire de base, qui consistent à se couvrir la bouche et le nez avec le coude pendant la toux et les éternuements ou avec un mouchoir et de jeter rapidement ce dernier à la poubelle.
  • Se laver fréquemment les mains au moyen de savon et d’eau ou d’un désinfectant à base d’alcool demeure une mesure importante à privilégier pour se prémunir contre la plupart des infections, dont la grippe et la gastro-entérite, qui sont les infections qui sévissent en cette saison hivernale au sein de la population québécoise.

Du financement pour la recherche

Le gouvernement canadien vient d’annoncer un investissement de près de 27 M$ dans la recherche sur le coronavirus. En raison du fort taux de réponse à l’appel de demandes, le gouvernement du Canada a augmenté le montant original de l’investissement, le faisant passer de 7 millions de dollars à 27 millions de dollars. Les fonds investis soutiendront 47 équipes de recherche de partout au Canada qui s’emploieront à accélérer l’élaboration, la mise à l’essai et l’application de mesures visant à gérer l’éclosion de COVID-19. Les travaux financés permettront de guider les interventions cliniques et de santé publique, de mettre au point et d’évaluer des outils diagnostiques et des vaccins, et d’élaborer des stratégies pour combattre la peur, la désinformation et la stigmatisation.

Trois professeurs de la Faculté de médecine de l’Université Laval et du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval ont obtenu aujourd’hui des subventions totalisant 2,1 M$ des Instituts de recherche en santé du Canada pour mieux comprendre et combattre le coronavirus COVID-19. Les récipiendaires sont les professeurs Gary Kobinger, Denis Leclerc et Louis Flamand. Ils chercheront notamment  à mettre au point des vaccins expérimentaux  et à ocmprendre la réponse immunitaire déclenchée par le virus COVID-19.

Liens connexes :

Pour en savoir davantage sur le coronavirus, la population est invitée à consulter quebec.ca/coronavirus.

Les mises à jour quotidiennes sont disponibles à l’adresse suivante : https://msss.gouv.qc.ca/professionnels/maladies-infectieuses/coronavirus-2019-ncov/#situation-au-quebec.

Pour être à l’affût de ces mises à jour, il est possible de suivre le compte Twitter du MSSS : https://twitter.com/sante_qc (@sante_qc).

(Source: Ministère de la Santé et des Services sociaux)

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *