Économie
08:05 5 mars 2020 | mise à jour le: 4 mars 2020 à 17:15 temps de lecture: 3 minutes

Effervescence du marché immobilier de Québec en février

Effervescence du marché immobilier de Québec en février
L'APCIQ dénombre 1108 transactions en février dans la région de Québec. La hausse de 43% constitue un record. (Photo Métro Média - Archives)

STATISTIQUES. La revente immobilière a littéralement explosé en février dans la région de Québec. On dénombre 1108 reventes, ce qui représente une hausse de 43% par rapport au même mois l’année dernière.

D’après les données compilées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ), il s’agit d’un niveau d’activité record pour la période. Il dépasse le niveau historique de 1043 transactions établi en 2002.

«L’activité s’accroît de façon accélérée dans la région de Québec, et ce, dans tous les secteurs et toutes les catégories. Le marché de l’emploi très tendu et la hausse soutenue du revenu des ménages rendent les conditions propices à l’achat d’une propriété. Cependant, le niveau d’inscriptions élevé préserve le marché d’une pression haussière sur les prix», note Julie Saucier, présidente et chef de la direction de l’APCIQ.

Variations par catégories

C’est le segment des plex de deux à cinq logements qui a connu la croissance des reventes la plus explosive. Elle atteint 71%, avec 65 transactions. Les inscriptions en vigueur étaient en hausse de 14%, à 710 unités contre 622 un an auparavant.

Les reventes de copropriétés se sont aussi très fortement accrues. Progressant de 44% par rapport à février 2019, avec 254 transactions. Le délai de vente moyen est descendu à 145 jours en février, soit une amélioration de 29 jours sur l’an passé.

Enfin, les reventes de maisons unifamiliales ont crû de façon tout aussi remarquable en février (+40 %). Le niveau de transactions compte 786 unités. Néanmoins, l’APCIQ dénombre 5447 inscriptions en vigueur, en hausse de 12% par rapport à février 2019.

Variation par secteurs

En février, la croissance des reventes des principaux secteurs de la région de Québec a été particulièrement impressionnante. L’agglomération de Québec et la Rive-Nord se sont distinguées par la plus forte hausse des transactions (+44%). Pour sa part, la Rive-Sud a enregistré un bond de 38% de son activité.

Variation des prix

Toujours à l’échelle régionale, le prix médian des unifamiliales a augmenté de 2% pour s’établir à 260 000$. Le prix médian des plex de deux à cinq logements a bondi de 18%, pour grimper à 325 000$. Quant au prix médian des copropriétés, il s’est stabilisé à 190 000$.

Inventaire important

Au deuxième mois de 2020, l’APCIQ dénombrait 8879 inscriptions résidentielles en vigueur dans la région de Québec. Il s’agit d’un niveau supérieur (+10%) à celui enregistré à la même période l’année précédente.

Coup aux données du marché immobilier résidentiel de la région de Québec en février 2020. (Tableau gracieuseté – APCIQ)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *