Actualites
10:52 28 février 2020 | mise à jour le: 28 février 2020 à 10:56 temps de lecture: 2 minutes

Un premier cas probable de coronavirus au Québec

Un premier cas probable de coronavirus au Québec
Photo: (Photo - 123rf Photos)

La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, a annoncé jeudi un cas probable d’infection au coronavirus (COVID-19) au Québec. Des tests ont été effectués et les résultats d’analyse du Laboratoire de santé publique du Québec se sont révélés positifs. Une autre analyse doit maintenant être réalisée par le Laboratoire de microbiologie de Winnipeg afin d’obtenir une confirmation officielle.

La personne infectée, qui est de retour d’un voyage en Iran, s’est présentée dans une clinique médicale, car elle présentait des symptômes légers. Lors de la prise en charge de cette personne, toutes les mesures de précaution ont été mises en place. Son état ne nécessitant pas d’hospitalisation, elle est présentement en isolement seule à son domicile. Une recherche des contacts étroits de la personne infectée est en cours afin d’appliquer les mesures de protection nécessaires dans la communauté. Une démarche similaire sera menée relativement à son déplacement en avion.

Pour éviter la transmission des infections:

  • Les corridors de services ont été convenus et des protocoles et outils ont été partagés dans les milieux concernés. Des instructions concernant le triage à l’urgence et la prise en charge des cas ont été distribuées au réseau et tous les établissements ont un protocole de triage en lien avec le coronavirus. Le protocole de prise en charge de patients susceptibles de présenter une maladie respiratoire sévère a aussi été mis en place dans les urgences des centres hospitaliers du Québec.
  • Dans le contexte actuel, il est important de mettre en pratique des mesures d’hygiène respiratoire de base, qui consistent à se couvrir la bouche et le nez avec le coude pendant la toux et les éternuements ou avec un mouchoir et de jeter rapidement ce dernier à la poubelle.

Se laver fréquemment les mains au moyen de savon et d’eau ou d’un désinfectant à base d’alcool demeure une mesure importante à privilégier pour se prémunir contre la plupart des infections, dont la grippe et la gastro-entérite, qui sont les infections qui sévissent en cette saison hivernale au sein de la population québécoise.

asian epidemiologist in hazmat suit and respirator mask showing test tube with blood sample on grey background

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *