Quebec Hebdo
17:34 26 février 2020 | mise à jour le: 5 mars 2020 à 12:16 temps de lecture: 2 minutes

Aide de 1,2 M$ pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale

Aide de 1,2 M$ pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale
Le ministre Jean Boulet en compagnie du maire de Québec, Régis Labeaume.(Photo Métro Média – Alain Couillard)

COMMUNAUTÉ. Dans une vision de soutenir les organismes à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale, 20 organismes, dont 17 de la région de Québec, se partagent un montant de 1,2M$. L’aide financière va leur permettre de réaliser diverses initiatives afin de cibler les besoins importants de la population vivant une telle situation.

Claudia Parent, organisatrice communautaire au CIUSSS de la Capitale Nationale et Boromir Vallée Dore. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

À la suite d’un premier appel d’initiatives effectué il y a quelques mois, le comité régional des Alliances pour la solidarité, région de la Capitale-Nationale, a reçu 69 propositions. La vingtaine de projets retenus, souligne Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, va permettre d’offrir divers services afin d’aider quelque 8500 prestataires d’aide sociale et 9000 prestataires de solidarité sociale.

Boromir Vallée Dore, membre du Carrefour jeunesse emploi de la Capitale Nationale, souligne que l’aide versée à Concertation Saint-Sauveur, installé dans le quartier du même nom, va permettre de dresser un portrait global de cette communauté. «On sait qu’il y a beaucoup de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté dans ce quartier. Nous voulons aller sur le terrain et nous asseoir avec ces gens-là afin de leur demander qu’est-ce qu’on doit faire pour améliorer leur situation. Nous souhaitons aussi connaître la réalité sur le terrain avec l’aide d’autres organismes du milieu.»

Le maire de Québec, Régis Labeaume, mentionne que la priorité sera d’agir sur les conditions de vie des personnes en situation de pauvreté ou d’exclusion. «On veut favoriser l’accès aux biens essentiels et aux services de proximité.» Il ajoute que 60% des ententes conclues avec les organismes sont réparties sur trois ans. Un autre appel d’initiatives pour le volet régional est prévu du 15 mars au 31 mai et, pour le secteur local, l’automne prochain.

Plusieurs maires et représentants d’organismes étaient présents aujourd’hui, à l’hôtel de ville de Québec, lors de l’annonce de ces aides financières. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *