Actualites
13:05 5 février 2020 | mise à jour le: 5 février 2020 à 15:17 temps de lecture: 2 minutes

L’attaché politique de Régis Labeaume quitte la mairie

L’attaché politique de Régis Labeaume quitte la mairie
Photo: (Photo Métro Média - Perrine Gruson)Le maire Régis Labeaume a remercié son conseiller des douze dernières années, visiblement ému.

MUNICIPAL. Le maire de Québec, Régis Labeaume, a annoncé le départ de son attaché de presse, Paul-Christian Nolin. Il quittera le cabinet de la mairie ce vendredi 7 février pour relever de nouveaux défis professionnels.

Paul-Christian Nolin a été directeur des communications et des relations internationales à la Chambre de commerce de Québec puis attaché de presse de la mairesse Boucher. Il a ensuite été engagé comme directeur des relations publiques pour les Fêtes du 400e de Québec avant de devenir attaché politique du maire.

«Un gars comme lui, ça n’existe pas ailleurs. Sa gentillesse, son professionnalisme, le jugement, le tact, la bonne analyse. Dans notre métier, tout va vite. Ça nous prend du monde qui puisse te conseiller, te permettre de prendre les bonnes décisions. Je dis toujours qu’un politicien est aussi bon qu’il est bien entouré et Paul-Christian a fait partie de l’équation», a indiqué le maire.

«Il va avoir un emploi à la hauteur de ses capacités .Je me suis toujours attendu à ce qu’un jour il s’élève ailleurs et on est très heureux pour lui. Ça me fait de la peine, j’ai le même monde depuis 12 ans. […] Il ne peut pas refuser ce qui lui a été offert. Il faut lui trouver un remplaçant. […] Ça ne donnait rien avec l’offre qu’il a eu d’essayer de le retenir. Je lui ai dit vas-y».

Un fidèle allié et un redoutable conseiller

On ne sait pas encore quel sera le prochain défi de M. Nolin. Celui-ci devrait l’annoncer dans les prochaines semaines. «Ça a été 12 années extraordinaires, je serais resté encore 10 autres, mais j’arrive à un âge où il faut penser à l’avenir et un défi s’est proposé. J’en ai parlé avec M. Labeaume. […]. Je n’ai jamais cherché à contrôler M. Labeaume, c’est sa force d’être quelqu’un de dynamique, d’avoir son franc-parler et de parler avec son cœur. C’est une richesse, c’est quelque chose qu’il faut encourager au contraire», a confié M. Nolin.

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *