Beauport Express
08:21 2 février 2020

Région de Québec – Des autistes profitent d’un camp d’été

Région de Québec – Des autistes profitent d’un camp d’été
Un groupe de moniteurs et de participants au camp d’été l’an dernier. (Photo gracieuseté – Autisme Québec)

SOCIÉTÉ. L’Escapade d’Autisme Québec propose sept semaines de camp de jour estival pour une clientèle autiste âgée de 5 ans et plus qui est répartie dans trois groupes distincts. Les demandes d’inscriptions sont telles, soutient la directrice générale Lili Plourde, que la recherche des moniteurs est devenue un enjeu très important.

Le camp d’été est l’occasion pour William de découvrir son environnement. (Photo gracieuseté – Autisme Québec)

Alliant sécurité et efficacité dans des lieux aménagés, l’environnement des camps d’été de l’organisme de Québec offre plusieurs activités extérieures: promenades, balançoires, trampoline et baignade. L’association n’accueille qu’une clientèle vivant dans leur famille naturelle, précise la directrice générale qui assure que les inscriptions dépassent largement la capacité à répondre aux demandes.

Activités

Lili Plourde indique que durant les sept semaines de camps d’été, permettant de recevoir un maximum de 60 personnes, des activités se déroulent à l’école Joseph-Paquin pour la clientèle âgée de 5 à 12 ans.

Xavier est en compagnie de sa monitrice, Jade. (Photo gracieuseté – Autisme Québec)

D’autres sont prévues pour les adolescents au siège social de l’organisme localisé sur le boulevard des Chutes. Les personnes âgées de 18 ans et plus disposent d’un local dans le sous-sol d’une église à Charlesbourg. Un 4e camp pour adolescents (13-18 ans) atteint du syndrome d’Asperger est proposé dans un autre sous-sol d’église à Charlesbourg. «Après sept semaines de camps, tout le personnel est épuisé».

Le camp L’Escapade d’Autisme Québec compte sur 80 moniteurs saisonniers dont 85% sont des femmes et généralement, un moniteur est attitré à chaque participant. «C’est tout un travail et je leur lève mon chapeau. Venir travailler ici est une expérience d’équipe extraordinaire qui change une vie», ajoute Mme Plourde.

Chaque groupe est encadré par un responsable, deux chefs de camp et d’une coordonnatrice. Tous les moniteurs reçoivent une formation de 42 heures sur l’autisme, les modes d’interventions et la réanimation cardio-respiratoire (RCR).

Christophe profite d’une séance d’équithérapie. (Photo gracieuseté – Autisme Québec)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *