Économie
08:28 19 janvier 2020 | mise à jour le: 17 janvier 2020 à 16:41 temps de lecture: 3 minutes

Le prix médian d’une propriété dans la région de Québec atteint 300 000$

Le prix médian d’une propriété dans la région de Québec atteint 300 000$
L'Étude sur le prix des maisons de Royal LePage porte essentiellement sur les transactions réalisées par les courtiers de cette bannière. (Photo gracieuseté)

ANALYSE. Selon la récente Étude sur le prix des maisons de Royal LePage, les valeurs du marché immobilier résidentiel de Québec sont demeurés stables lors du dernier trimestre de l’année 2019. Le prix médian a affiché une légère hausse de 0,2% au 4e trimestre par rapport à la même période en 2018, pour atteindre 299 409$.

En décortiquant par type de propriété, les maisons de plain-pied, le segment s’étant le plus apprécié tout au long de l’année, a enregistré ce trimestre une légère augmentation du prix médian, en hausse de 0,6% d’une année sur l’autre pour atteindre 273 716$. Le segment des maisons à deux étages est lui aussi demeuré stable affichant une très légère hausse de 0,2% du prix médian, pour atteindre 359 786$.

«Le marché a été très actif durant les mois d’octobre et novembre à Québec. Nous attribuons ce regain d’activité lors du 4e trimestre au fait que les prix soient demeurés stables, ce qui a suscité la demande, commente Michèle Fournier, vice-présidente, Royal LePage Inter-Québec. Nous constatons aussi un volume plus important de propriétaires ayant vendu pour emménager en résidence pour personnes âgées. Ces vendeurs sont davantage pressés de notarier pour déménager puisque leur nouveau toit les attend, et ce qui a pour effet d’accélérer les délais de vente sur le marché.»

Le prix des appartements en copropriété a quant à lui reculé légèrement de 0,6% au 4e trimestre 2019 par rapport au même trimestre en 2018, pour atteindre 238 714$. Une baisse qui n’a rien d’alarmant pour Michèle Fournier parce que «les appartements en copropriétés sont actuellement à leur prix plancher. On s’attend à ce que leur prix se stabilise avec des hausses modestes.»

Au chapitre des reventes, les maisons de plain-pied ont observé une hausse de 17,6% ce trimestre comparativement au quatrième trimestre de 2018, alors que les ventes de maisons à deux étages ont crû de 12,1% pendant la même période. Les reventes d’appartements en copropriété ont pour leur part observé une hausse considérable de 36,2% lors du quatrième trimestre de 2019.

Prévisions 2020

Selon la bannière de courtage immobilier Royal Lepage, le marché immobilier de la région de Québec sera grandement influencé par les grands projets de transports comme le tramway et le troisième lien, au cours des prochaines années. Ces infrastructures créeront de la demande pour l’immobilier à Québec et aideront à attirer les familles dans la région.

«Dans le contexte de pénurie de main d’oeuvre, les initiatives de recrutement de travailleurs qualifiés à l’étranger continueront aussi de stimuler l’économie et le marché du travail, mais également d’accroître graduellement les achats immobiliers par des nouveaux arrivants», estime Mme Fournier. Elle appuie ses dires sur les observations d’une étude de Royal LePage sur les nouveaux arrivants publiée en septembre dernier voulant que 28% des nouveaux arrivants à Québec sont actuellement propriétaires de leur résidence.

«Néanmoins, le marché immobilier de Québec devrait se resserrer dans la prochaine année, anticipe Mme Fournier. Nous ne prévoyons pas de hausses de prix fulgurantes, mais nous constatons que le nombre d’inscriptions en vigueur diminue, ce qui devrait faire pression sur les prix. Le marché de la copropriété plus spécifiquement devrait connaître des hausses modestes en 2020.»

(Source: Royal Lepage)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *