Économie
13:52 8 décembre 2019

Redressement progressif du marché immobilier de Québec en novembre

Redressement progressif du marché immobilier de Québec en novembre
Coup d'oeil au marché de la revente immobilière dans la région de Québec en novembre. (Tableau APCIQ)

STATISTIQUES. D’après les données compilées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ), 681 reventes ont été enregistrées au cours du mois de novembre dans la région de Québec, soit une hausse soutenue de 13% par rapport au même mois de l’an dernier.

«Bien que très actif, le mois de novembre ralentit quelque peu la cadence effrénée des ventes enregistrée au cours des sept derniers mois à Québec, note Julie Saucier, présidente et chef de la direction de l’APCIQ. Contrairement aux autres régions de la province, l’offre de propriétés sur le marché de Québec reste relativement stable depuis le début de l’année. Ce qui laisse les conditions de marché osciller entre l’équilibre et la faveur des acheteurs selon les catégories de propriétés et l’emplacement.»

Variation par secteurs

  • En novembre, la croissance des ventes de deux des principaux secteurs de la région Québec s’est maintenue à un très bon niveau. Bien que moins éclatante qu’en octobre et septembre, l’activité est demeurée soutenue.
  • Ainsi, l’Agglomération de Québec continue d’enregistrer une hausse robuste des ventes (+13%).
  • La Rive-Sud, quant à elle, poursuit sa croissance avec une hausse notable du nombre de transactions de 22%.
  • La Périphérie Nord fait contraste, affichant une stabilité des ventes.

Statistiques par catégories de propriétés

  • Les ventes de maisons unifamiliales ont connu une solide progression en novembre (+14%) avec un niveau de transactions s’élevant à 481 unités. Au cours du mois, il fallait un délai de vente moyen de 119 jours pour vendre une propriété unifamiliale, soit 5 jours de moins qu’en novembre 2018, ce qui constitue une légère amélioration.
  • À 145 transactions, les ventes de copropriétés ont crû de manière plus modérée qu’en octobre, avec une hausse de 12% par rapport au même mois l’an dernier.
  • Malgré ce niveau d’activité, il faut encore 16 mois (contre 19 mois l’année passée) pour écouler tout l’inventaire de copropriétés à vendre. Rappelons que les conditions de marché sont favorables aux acheteurs jusqu’à ce que 10 mois, au minimum, soient nécessaires pour écouler un inventaire.
  • Les ventes de plex ont quant à elles enregistré une hausse de 8%, à 54 transactions. Il est à noter que le délai de vente moyen pour cette catégorie de propriétés s’est amélioré de 35 jours par rapport au même moment à l’année dernière puisqu’il ne fallait que 104 jours en moyenne pour vendre un plex. Ceci en fait la catégorie de propriétés la plus rapide à vendre dans la région de Québec.

Évolution des prix

  • Avec des conditions de marché à l’échelle de la région de Québec qui peinent à s’améliorer rapidement et avantagent souvent les acheteurs, le prix médian des unifamiliales demeure relativement stable en novembre, alors que celui des copropriétés connaît un repli notable (-10%); ceux-ci s’établissent respectivement à 259 400$ et 189 000$.
  • Le prix médian des plex a également connu un recul de 8%, ce qui témoigne d’un manque de tendance issue de conditions de marché plutôt molles, à l’image des autres catégories de propriétés.

Inventaire

  • En novembre, on dénombrait 7 781 inscriptions résidentielles en vigueur dans la région de Québec, soit un niveau légèrement inférieur (-1%) à celui enregistré au même mois de l’année précédente.

(Source: APCIQ)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *