Actualites
16:19 25 novembre 2019

Hausse moyenne des taxes résidentielles de 1,1% à Québec

Hausse moyenne des taxes résidentielles de 1,1% à Québec
Photo: (Photo gracieuseté - Ville de Québec)

FINANCES. Le budget 2020 de la Ville de Québec, qui totalise 1,55G$, comprend une augmentation des taxes foncières de 1,1% en moyenne. Les dépenses de la Ville seront en hausse de 2,5% par rapport au précédent budget et la poursuite de la diminution de la dette nette, avec une baisse de 11,7M$ est également prévue.

Les dépenses de la Ville s’élèvent à 1 409,8M$, en hausse de 2,5% par rapport au précédent budget, auxquelles s’ajoutent 141,2M$ pour le paiement comptant des immobilisations. Le budget prévoit également la poursuite de la diminution de la dette nette, avec une baisse de 11,7M$.

«Notre planification financière est stable, notamment grâce au renouvellement des principales conventions collectives jusqu’en 2023, et à la conclusion d’un nouveau partenariat financier avec le gouvernement qui apportera à la Ville 417,6M$ d’ici 2024», indique le maire de Québec, Régis Labeaume.

Hausse moyenne des taxes résidentielles de 1,1%

Depuis le budget 2019, le mode d’indexation des taxes consiste à augmenter les montants de l’exercice précédent en fonction de la variation annuelle de l’indice des prix à la consommation (IPC) de Statistique Canada, pour la région métropolitaine de Québec (RMR), selon la variation moyenne annuelle de l’indice pour la période du 1er septembre au 31 août précédent l’exercice visé. Sur cette base, le taux d’indexation des taxes résidentielles et non résidentielles appliqué en 2020 est de 1,3%.

Toutefois, la diminution des dépenses relatives au remboursement des dettes des anciennes municipalités, avant la fusion de 2002, permettra à certains propriétaires d’immeubles résidentiels de bénéficier d’une hausse moyenne de taxes de 1,1% (33$) pour la résidence unifamiliale moyenne (incluant les copropriétés), soit en dessous de l’inflation réelle, vante l’administration municipale. Le processus d’harmonisation du fardeau fiscal permet cette année des baisses de taxes pour les propriétaires d’immeubles résidentiels du secteur de Val-Bélair et une variation du niveau de taxation inférieure à l’inflation pour les secteurs de Cap-Rouge et Loretteville.

En 2020, la Ville poursuivra et terminera le processus visant à uniformiser les taux de taxe foncière générale imposés aux propriétaires d’immeubles résidentiels, et ce, un an avant la date limite prévue par la loi.

Nouveaux investissements

  • La Ville investira 11M$ pour assurer les déplacements des personnes et des biens (le déneigement et la hausse du niveau de service au Réseau de transport de la Capitale en font partie).
  • 1,4M$ seront dépensés pour gérer l’eau de la Ville et vérifier les taux de plomb.
  • Un investissement de 6,4M$ aidera la Ville à procurer un environnement écoresponsable (pour la gestion des matières résiduelles, la qualité de l’air ambiant et la lutte à l’agrile du frêne, entre autres).
  • 17M$ sont prévus pour bien gérer la Ville, avec entre autres un la mise en place d’un plan de main d’œuvre et d’une réserve destinée à assurer la pérennité du Centre Vidéotron.
  • 4,1M$ seront destinés à assurer la sécurité urbaine.
  • 2,7M$ serviront à animer le milieu par des initiatives artistiques et communautaires (Par exemple, programme de soutien pour les jeunes musiciens ou encore aide aux conseils de quartier).

Partenariat avec le gouvernement

La nouvelle entente de partenariat entre le gouvernement du Québec et les municipalités a été entérinée en octobre dernier. Pour la Ville de Québec, l’entente apportera 417,6M$ de 2020 à 2024. En 2020, la Ville bénéficiera d’une dotation spéciale de fonctionnement de 4,5M$. Les années suivantes, le partage d’un point de la TVQ apportera 42,4M$ supplémentaires à la Ville.

Quelques chiffres

Provenance des revenus et répartition des dépenses

  • 78,5% des revenus proviennent des taxes.
  • 57,8% des dépenses sont déboursés par les unités administratives.
  • 19,1% des dépenses proviennent du service de la dette.

Pour connaître les particularités du secteur de Beauport, cliquez ici.

Pour connaître les particularités du secteur de Charlesbourg, cliquez ici.

Pour connaître les particularités des secteurs Haute-Saint-Charles et Les Rivières, cliquez ici.

Pour connaître les particularités des secteurs de La Cité et Limoilou, cliquez ici.

Pour connaître les particularités des secteurs de Sainte-Foy, Sillery et Cap-Rouge, cliquez ici.

Pour consulter le budget dans son intégralité, cliquez ici.

(Tableau gracieuseté – Ville de Québec)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *