Économie
11:25 9 novembre 2019

Le marché immobilier de Québec a continué de briller en octobre

Le marché immobilier de Québec a continué de briller en octobre
Coups au marché de la revente de Québec en octobre 2019. (Tableau gracieuseté - APCIQ)

STATISTIQUES. Le marché de la revente immobilière de la grande région de Québec a connu une forte hausse des transactions en octobre, notamment grâce au segment des copropriétés et des plex en tête. Au total, l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) dénombre 707 transactions au cours du 10e mois de 2019, soit une augmentation notable de 25% par rapport au même mois de l’année dernière.

«Le dynamisme du marché immobilier résidentiel de Québec se poursuit, constate Julie Saucier, présidente et chef de la direction de l’APCIQ. La copropriété suscite un regain d’intérêt remarquable, tout comme les plex. Ce qui contribue à améliorer les conditions de marché de ces catégories de propriétés malgré la stabilité des inscriptions en vigueur », précise-t-elle.

Données par catégories de propriétés

Avec 167 transactions, les reventes de copropriétés ont établi un nouveau record pour un mois d’octobre et enregistré du même coup une hausse exceptionnelle de 74% par rapport au même mois l’an dernier. Les petits immeubles à revenus de deux à cinq logements ont aussi connu un regain d’activité considérable avec 55 reventes (+31%).

Malgré cet haut niveau d’activité pour les copropriétés et les plex, il faut encore respectivement 16 et 14 mois (contre 19 et 13 mois l’année dernière) pour écouler tout l’inventaire de copropriétés et de plex à vendre. Rappelons que les conditions de marché sont favorables aux acheteurs lorsqu’au moins 10 mois sont nécessaires pour écouler un inventaire.

Les reventes de maisons unifamiliales ont connu une solide progression (+14%) avec un niveau de transactions s’élevant à 485 unités. Au cours du mois, il fallait un délai de vente moyen de 111 jours pour vendre une propriété unifamiliale, soit 14 jours de moins qu’en octobre 2018, ce qui constitue une amélioration appréciable.

Au chapitre des prix

Toujours à l’échelle de la région de Québec, les prix médians des unifamiliales et des copropriétés affichent une augmentation respective de 2% et de 4% par rapport à octobre 2018, pour s’établir à 262 000$ et à 205 000$.
Fait intéressant, le prix médian des plex a tout de même connu, dans le secteur de l’agglomération de Québec, une deuxième hausse mensuelle consécutive à deux chiffres (+12%), à 330 000$.

Variation des ventes par secteurs

La croissance des reventes de deux des principaux secteurs de la région de Québec s’est maintenue à un niveau notable pour cette période de l’année. Ce niveau d’activité n’avait jamais été enregistré pour un mois d’octobre depuis que les données sont compilées par le système Centris.

Ainsi, comme c’est le cas depuis le mois de mai dernier, l’Agglomération de Québec continue d’afficher une hausse importante des ventes (+31%). La Périphérie Nord de Québec, quant à elle, connaît une hausse notable du nombre de transactions de 26%. La Rive-Sud de Québec présente un niveau d’activité relativement plus modéré, bien que soutenu, avec une hausse de 7% des reventes.

Inventaire de propriétés à vendre

On dénombrait 7 722 inscriptions résidentielles en vigueur dans la région de Québec, soit un niveau légèrement inférieur (-1 %) à celui qui avait cours au même mois l’année précédente.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *