Économie
10:39 6 octobre 2019

La reprise du marché immobilier de Québec se confirme

La reprise du marché immobilier de Québec se confirme
Coup d'oeil aux données du marché immobilier de Québec en septembre 2019. (Tableau gracieuseté - APCIQ)

STATISTIQUES. Les signes de reprise se multiplient dans le marché de la revente immobilière de la région de Québec cet automne. Toutefois, l’abondance d’offres fait en sorte que l’avantage demeure aux mains des acquéreurs.

D’après les plus récentes données compilées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ), 553 reventes résidentielles ont été enregistrées au cours du mois de septembre 2019, en hausse de 23% par rapport au même mois l’an dernier. Il s’agit d’un nombre de transactions et d’un niveau de croissance records pour cette période de l’année depuis 2000.

«La reprise du marché de Québec se confirme de mois en mois, bien qu’elle soit moins franche que dans d’autres marchés de la province. L’inventaire diminue timidement, malgré le niveau d’activité relativement élevé. Cela se traduit par des délais de revente toujours au-dessus de la moyenne provinciale, des conditions de marché encore à l’avantage des acheteurs et une progression des prix variable d’une catégorie de propriété à l’autre», note Julie Saucier, présidente et chef de la direction de l’APCIQ.

Transactions par catégories

Les reventes de maisons unifamiliales ont crû de façon notable en septembre (+26%) avec un niveau de transactions affichant 382 unités. Aussi, on dénombrait 4531 inscriptions en vigueur, soit un niveau inférieur à septembre 2018 (-4%).

Du côté des reventes de copropriétés, l’activité s’est encore accrue avec une progression de 12% par rapport à septembre 2018 (128 transactions). Le délai de revente moyen est descendu à 152 jours, une baisse de 17 jours par rapport à l’année dernière.

Pour ce qui est du segment des plex de deux à cinq unités, les ventes ont augmenté d’un substantiel 27%. Les inscriptions en vigueur étaient cependant en hausse de 9% à 650 unités, contre 594 un an auparavant.

Évolution des prix

Sur le plan pécuniaire, le prix médian des résidences unifamiliales a augmenté de 5%, pour s’établir à 258 000$ dans la Capitale. En revanche, le prix médian de revente des copropriétés s’est replié de 8%, à 187 250$ en septembre. Enfin, le prix médian des plex de deux à cinq unités a quant à lui connu la hausse la plus importante (+6%), à 312 500$.

Variation des ventes par secteurs

Selon l’APCIQ, la croissance des reventes dans les principaux secteurs résidentiels de la région de Québec a encore été vigoureuse par rapport à septembre 2018. L’agglomération de Québec a de nouveau surpris avec une forte hausse de ses transactions (+27%), soit 397 contrats signés.

Pour sa part, la Rive-Sud de Québec a enregistré une hausse substantielle de 21% de son activité, avec 105 transactions. Seule la Rive-Nord a affiché une activité similaire à celle enregistrée l’an dernier (51 transactions).

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *