Actualites
10:18 14 septembre 2019

Marche silencieuse en appui aux intervenantes sociales

(Photo gracieuseté)
(Photo gracieuseté)
(Photo gracieuseté)
(Photo gracieuseté)
(Photo gracieuseté)
(Photo gracieuseté)

C’est hier, samedi le 14 septembre à 14h qu’avait lieu, malgré la pluie, une marche silencieuse en appui aux intervenantes sociales devant l’Assemblée nationale du Québec. Étaient présents: Nicole Cliche, présidente par intérim du SPTSSS-CSN du CIUSSS de la Capitale-Nationale, Jean-Yves Desgagné, professeur en travail social de UQAR- Lévis, Marjolaine Goudreau, présidente du RÉCIFS et Karine Verreault, directrice du ROC 03.

Les quatre porte-parole ont expliqué l’importance de tenir une marche silencieuse en appui aux intervenantes sociales en particulier celles de la Protection de la Jeunesse, blâmées injustement suite à l’évènement tragique de Granby.

La manifestation se voulait être un geste de sympathie face aux personnes qui sont victimes de ces réformes et de ces coupures abusives et de soutien envers tous ces intervenants qui travaillent quotidiennement pour diminuer la détresse humaine et qui sont trop  souvent impuissantes face au manque de ressources et à la pression démesurée de performer en termes de nombre de dossiers.

Le RÉCIFS propose de nous pencher sur les réels coupables d’un grand nombre de drames quotidiens : les coupures dans les services sociaux, le sous-financement des organismes communautaires famille et le manque de reconnaissance de l’intervention sociale sous toutes ses formes sans oublier l’approche « lean » qui privilégie le quantitatif au détriment des services de qualité et de la prévention.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *