Économie
21:02 10 septembre 2019

Nouveau complexe hospitalier à Québec – Les premiers clients reçus en décembre 2020

Nouveau complexe hospitalier à Québec – Les premiers clients reçus en décembre 2020
Une salle d’attente extérieure pour les clients du futur centre hospitalier. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
Robert Topping, directeur général de la SQI. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

SANTÉ. Les travaux du nouveau complexe hospitalier sur le site de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus avancent rondement et les premiers clients pour le traitement en radiothérapie sont attendus dans un an. Une fois toutes les unités complétées, au plus tard en décembre 2025, on dénombrera quelque 5000 employés et 400 médecins dans ce nouvel établissement de santé.

«Ce chantier est gigantesque», commente Robert Topping, directeur général de la Société québécoise des infrastructures (SQI), gestionnaire de projet. La Phase I de ce complexe hospitalier sur le site de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus (HEJ), a commencé en septembre 2018. «La livraison de la première partie de radiothérapie est prévue en mars prochain et celle du centre intégré de cancérologie est annoncée pour décembre 2020. Tout cela est en respect avec le budget qui représente 1,9 milliard de dollars», rappelle le directeur général.

Lors d’une visite de presse du chantier le mardi 10 septembre, Robert Topping a mentionné que le coût de construction journalier variait entre 600 000$ et 700 000$ et donnait du travail à quelque 400 personnes. La seconde phase commencera en janvier prochain. Au plus fort des travaux, prévus dans deux ans, le nombre de travailleurs grimpera à près de 1000 alors que le coût journalier dépassera le million de dollars.

En chiffres

Cette seconde phase du projet couvre la construction d’un centre de soins critiques qui aura 11 étages. Il regroupera le bloc opératoire, la salle de réveil, celle des soins intensifs et intermédiaires, l’imagerie médicale et interventionnelle, 12 appareils d’imageries médicales pour près de 20 000 examens supplémentaires ainsi que les centres d’urgence. À cela s’ajoute un centre de recherche, une plateforme clinico-logistique, un bâtiment d’hôtellerie et 1200 places de stationnement réparties sur trois étages.

Ces nouvelles infrastructures permettront d’augmenter le nombre de chirurgies d’un jour et les chirurgies hospitalisées. Grâce à une capacité haussée de 5000 chirurgies. Le nombre de visites en consultations externes sera augmenté de 40 000 et ce centre offrira près de 39 000 consultations supplémentaires en oncologie et l’ajout de plus de 6000 traitements d’hémato-oncologie. Une prévision importante soutient Luc Gagnon, directeur clinique du nouveau complexe hospitalier.

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *