Culture
11:53 7 septembre 2019

L’univers celte ajoute du vert au Domaine de Maizerets

L’univers celte ajoute du vert au Domaine de Maizerets
Photo: (Photo Métro Média - Perrine Gruson)

TRADITIONS. Compétition d’hommes forts, village Viking, clans, cornemuses et musique traditionnelle irlandaise et écossaise, l’univers celtique est réuni au Domaine de Maizerets pendant toute la fin de semaine pour sa 14e édition. Les Highland Games, autant le volet professionnel qu’amateur sont l’une des principales attractions du festival avec son lancer de marteaux, de roches et de troncs.

Jason Baines participe au festival en tant qu’homme fort, volet professionnel pour une 6e année consécutive. C’est la 2e année qu’il organise la compétition et qu’il apporte de l’Ontario où il réside tout l’équipement nécessaire à ce sport ancestral, soit les troncs, les pierres et les marteaux écossais.
Le colosse, qui vient du monde du rugby et de l’athlétisme olympique en lancer, participe à plusieurs compétitions de haut niveau. «C’est une façon pour moi de continuer la compétition», explique l’athlète qui s’entraîne à l’année. «En hiver, on s’entraîne au gym, notamment avec l’haltérophilie. Le reste du temps, il faut s’entraîner à lancer trois fois par semaine», souligne-t-il. Comme ses congénères à gros muscles, les compétitions de Highland Games lui permettent de poursuivre un sport de haut niveau, mais M. Baines occupe un autre emploi à temps plein. «Il y en a qui essaie de vivre de ça, mais c’est très rare. Ça ne paie pas la maison, la voiture ni la nourriture pour la famille», fait-il valoir. Les événements comme le Festival celtique lui permettent cependant de se mesurer aux meilleurs dans le genre, de partager la culture et de rencontrer des gens.
Samedi, Jason Baines s’est mesuré à quatre autres athlètes de haut calibre pour les quatre épreuves traditionnelles, soit le lancer de la pierre de 17 lb, le lancer du poids de 56 lb, le lancer du poteau de 120 lb et le lancer en hauteur du poids de 56 lb.

Musique, sport, artisanat et fine bouche
Le Festival fait revivre ses classiques : les  Highland Games, le volet musical, le village Viking, les kiosques d’artisans, la zone gourmande, les présentations culturelles et les animations familiales. Le festin à saveur celtique a d’ailleurs réapparu vendredi 6 septembre avec le chef François-Emmanuel Nicol du restaurant La Tanière qui a concocté une expérience rappelant les festins d’Astérix.

Pour connaître les détails: festivalceltique.com

Jason Baines a grandi à Montréal mais vit en Ontario avec sa famille.

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *