Économie
09:02 7 septembre 2019

Faible hausse du taux de chômage en août à Québec

Faible hausse du taux de chômage en août à Québec
Coup d’œil au marché de l’emploi dans les principaux centres urbains du Canada. (Tableau gracieuseté)

STATISTIQUES. L’Enquête sur la population active (EPA) de Statistique Canada révèle que le taux de chômage a légèrement augmenté pour atteindre 2,6% le mois dernier dans la région de Québec. Il demeure néanmoins le plus faible taux au pays.

Selon l’analyse qu’en fait Québec International, l’évolution de l’emploi est marquée par les fluctuations de la population active, qui a observé un recul de 5200 personnes, portant le total à 475 600 individus. Par conséquent, cette régression de la population active, inférieure à celle de l’emploi, explique en partie la hausse du taux de chômage dans la région.

«Les données du mois d’août révèlent également que les taux d’activité et d’emploi se sont modérément abaissés. La population de la région de Québec, avec un taux d’activité à 69,2% en comparaison à 70% en juillet dernier, figure toujours au premier rang québécois à ce chapitre. Quant au taux d’emploi, il a atteint 67,4% en août, comparativement à 68,3% précédemment», explique Émile Émond, économiste chez Québec International.

Il rappelle que la région de Québec représente le deuxième marché de l’emploi en importance dans la province. D’ailleurs, entre les mois d’août 2018 et 2019, la croissance du marché du travail dans la capitale (+10 800 emplois) a été la plus prononcée après celle de la région de Montréal (+17 700 emplois). Au Québec, pour la même période, Statistique Canada dénombrait une augmentation de 92 000 emplois.

«Le dynamisme de l’économie régionale depuis plus de 20 ans contribue à l’écart significatif du taux de chômage de la région relativement à l’ensemble du Québec. À cet effet, le taux de chômage de la région est le plus faible au Québec de façon quasi continue depuis les années 2000. À titre d’exemple, au mois d’août 2019, le taux de chômage de la région de Québec était de 2,6% (1er rang), tandis qu’à Sherbrooke, il s’établissait à 5,2% (2e rang)», souligne M. Émond.

Faits saillants

  • Selon l’Enquête sur la population active (EPA), Statistique Canada estimait au mois d’août 2019 le nombre de personnes en emploi à 463 300 dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec.
  • Au cours de la période de juillet à août, on remarque un recul de 6400 personnes en emploi, soit une deuxième baisse consécutive.
  • Au cours du dernier mois, le taux de chômage a légèrement augmenté, atteignant 2,6%. Il demeure toutefois le plus faible taux au Canada.
  • Le recul supérieur de l’emploi à celui de la population active explique en partie la hausse du taux de chômage.
  • Au Québec, la série de données de Statistique Canada révèle que le nombre d’emplois a augmenté de 12 700 entre les mois de juillet et août. Quant au taux de chômage, il s’est légèrement contracté à 4,8%.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *