Économie
09:10 7 juillet 2019

Hausse de 16% des reventes résidentielles en juin à Québec

Hausse de 16% des reventes résidentielles en juin à Québec
Le segment des copropriétés a notamment connu un fort mois de juin sur le plan des transactions. (Photo Métro Média - Archives)

STATISTIQUES. Au total, ce sont 631 propriétés résidentielles qui ont été revendues au cours du mois de juin 2019 dans la région de Québec. Il s’agit d’une hausse de 16% par rapport au même mois l’an dernier.

Selon les données compilées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ), les reventes de maisons unifamiliales ont encore cru de façon notable en juin (+11%) avec un niveau de transactions affichant 435 unités. Au cours du 6e mois, on dénombrait 4611 inscriptions en vigueur, soit un niveau légèrement inférieur à celui de juin 2018 (-2%).

De leur côté, les reventes de copropriétés, avec 141 transactions, ont vu leur croissance rapide se confirmer avec une progression de 27% par rapport à juin 2018. Le délai de vente moyen est descendu à 162 jours en juin.

Pour sa part, le segment des plex de deux à cinq logements a continué son ascension avec une croissance de 38% des transactions (55 unités). Les inscriptions en vigueur étaient toutefois en hausse de 8% à 634 unités contre 588 un an auparavant.

«C’est le troisième mois consécutif où le nombre de ventes enregistre une progression mensuelle supérieure à 10% dans la région métropolitaine de Québec, une première depuis 2005. C’est le signe que la reprise de l’activité est bien engagée. La progression du prix médian des résidences unifamiliales et des copropriétés témoigne de cette reprise du marché, à l’image de la vigueur du marché de la revente à l’échelle provinciale», note Nathalie Bégin, présidente du conseil d’administration de l’APCIQ.

Coup d’oeil aux transactions immobilière survenues en juin dans la région de Québec. (Tableau gracieuseté – APCIQ)

Variation des prix

À l’échelle de la région de Québec, le prix médian des unifamiliales a augmenté de 5% par rapport à juin 2018 pour s’établir à 267 000$. Le prix médian des copropriétés a également augmenté de 4% à 203 500$. L’essentiel des transactions (126) s’est effectué dans l’agglomération de Québec, où le prix médian a atteint 207 450$, soit une augmentation de 3% par rapport à l’année dernière. Enfin, le prix médian des plex est le seul à avoir connu une baisse (-11%) à 297 500$ comparé à juin 2018.

Sur le plan de l’inventaire, on dénombrait 7642 inscriptions résidentielles en vigueur dans la région de Québec à la fin juin. Il s’agit d’un niveau à peine inférieur (-1%) à celui qui prévalait au même mois l’année précédente.

Demande par secteurs

Au cours du mois de juin, la croissance des ventes des principaux secteurs de la région de la Capitale a continué sur sa lancée. Ce regain d’activité plus constant observé depuis le début du printemps fait écho à des signes de reprise clairs qui se sont manifestés dès la fin de l’année 2018.

Les chiffres de l’APCIQ démontrent que l’agglomération de Québec enregistre encore une hausse importante de ses reventes (+16%). Les transactions dans la périphérie nord de Québec ont bondi de 22%. La Rive-Sud de Québec, quant à elle, a vu ses reventes croître de façon soutenue au cours du mois de juin (+14%).

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *