Actualites
15:28 3 juillet 2019

411e anniversaire de Québec: des citoyens médaillés pour avoir fait rayonner la ville

411e anniversaire de Québec: des citoyens médaillés pour avoir fait rayonner la ville
Photo: (Photo gracieuseté - Ville de Québec)

FÊTE. À l’occasion du 411e anniversaire de Québec, le maire, Régis Labeaume, a décerné la médaille de la Ville de Québec aux citoyens suivants: Yvette Michelin, Jean-Marie Brochu et John R. Porter. Cette médaille a été remise en reconnaissance de l’engagement exceptionnel de ces citoyens au service de leur communauté.

«Grâce à leur dévouement et à leur engagement, ces citoyens ont participé activement au rayonnement de notre ville. Ils sont une source inestimable d’inspiration», a déclaré Régis Labeaume.

Yvette Michelin : hommage à un savoir-faire ancestral

Ethnologue dans l’âme et flécherande de métier, Yvette Michelin a consacré
50 années à la recherche, à la pratique et à l’enseignement du fléché, cette technique ancestrale de tissage aux doigts. Forme complexe d’entrelacement de fils, cette technique permet la formation de motifs à flèches sans laisser paraître la trame. La ceinture fléchée est le symbole phare de ce savoir-faire. Souhaitant transmettre sa passion aux générations futures, Mme Michelin a écrit un ouvrage qui trace l’histoire du fléché et qui explique les diverses techniques utilisées. Elle a également participé à plusieurs conférences internationales et enseigne, encore à ce jour, au centre d’arts textiles de Québec et à la Maison des Métiers d’art de Québec. Mme Michelin a fait renaître un fleuron de notre histoire et grâce à elle, il est maintenant bien vivant.

L’abbé Jean-Marie Brochu : hommage à l’engagement d’une vie

Doté d’un grand talent de communicateur et guidé par les valeurs chrétiennes,
Jean-Marie Brochu a bâti un réseau d’entraide humanitaire qui résonne encore dans le cœur des citoyens de Québec, après plus de 55 ans. Ordonné prêtre en 1952, il a été secrétaire à l’Archevêché de Québec pendant 20 ans, puis curé de la paroisse Saint-Charles-Garnier. Animant une chronique radio quotidienne de 1963 à 2014, l’abbé Brochu a su réconforter ses auditeurs grâce à la sagesse des propos tenus par son personnage Monsieur le Bonheur. C’est d’ailleurs ce personnage qui lui a inspiré la création, en 1963, de l’organisme Le Noël du Bonheur, dont les 2 500 bénévoles visitent aujourd’hui 8 000 patients qui habitent en centre d’hébergement. Décoré par les plus hautes instances, M. Brochu est l’inspiration de toute une génération et son engagement aura été l’œuvre de sa vie.

John R. Porter : hommage à la passion de l’art québécois

Historien de l’art passionné, muséologue accompli et professeur émérite, John R. Porter est un incontournable dans le paysage culturel québécois. Au cours de sa fructueuse carrière, il a occupé plusieurs postes dont celui de directeur général du Musée national des beaux-arts du Québec, de 1993 à 2008. Maintes fois décoré, M. Porter s’est également distingué par la polyvalence de ses travaux et l’ampleur de ses réalisations. Sa contribution à la muséologie québécoise et son apport à la mise en valeur du patrimoine artistique du Québec ont largement contribué au développement des connaissances, au rayonnement de l’art ainsi qu’au renouvellement des pratiques dans les musées d’art. Encore aujourd’hui, M. Porter a plusieurs publications en chantier, ce qui démontre que sa soif d’apprendre et de partager est menée par une passion sans borne pour l’art québécois.

Un travail de joaillier
La tradition veut que la médaille de la Ville de Québec soit remise chaque année à des citoyens particulièrement méritants à l’occasion de la fête de la fondation de Québec, le 3 juillet. Créée en 2008 par l’artiste-joaillière Sonia Beauchesne, la médaille représente un hublot sur lequel se découpe, sur un fond bleu, le vaisseau aux voiles gonflées, emblème de la Ville de Québec. Ouvert, le hublot révèle une partie de la carte du monde symbolisant l’ouverture de la capitale sur la planète. La médaille, en argent sterling et émail, est réalisée avec la technique de coulée à la cire perdue. Elle est accompagnée d’une épinglette en argent sterling de la même artiste-joaillière et reprend les représentations du hublot et du bateau sous des formes stylisées.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *