Actualites
12:27 11 juin 2019

Tarification au Parc de la Chute-Montmorency: de retour à la case départ

Tarification au Parc de la Chute-Montmorency: de retour à la case départ
:Près de 900 000 visiteurs par an viennent admirer les charmes du Parc de la Chute-Montmorency. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

TOURISME. Le nouveau mode de tarification qui devait entrer en vigueur à partir du 12 juin est suspendu jusqu’à nouvel ordre par la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) au Parc de la Chute-Montmorency  

Il semble que la pression exercée par le gouvernement caquiste et la population pour conserver une tarification gratuite pour les résidents de la région de Québec ait porté fruit. Au moment d’écrire ces lignes, une pétition en ligne avait récolté 14 505 signatures sur un objectif de 15 000 signatures depuis l’annonce de la nouvelle tarification.

«Nous avons entendu le mécontentement des résidents de la région et c’est pourquoi nous prenons la décision de suspendre la nouvelle tarification afin de prendre le temps d’étudier d’autres scénarios qui vont prendre en considération la gratuité d’accès. Ce n’est pas seulement en raison de la pétition que la décision a été prise, nous avons reçu énormément de commentaires sur différentes plateformes qui nous incitent à revoir notre façon de faire», mentionne le responsable des relations avec les médias pour la Sépaq, Simon Boivin.

En revenant au mode de paiement par stationnement, il semble bien que les résidents aux alentours du parc dans les rues de Boischatel devront à nouveau s’armer de patience. Une des raisons avancées pour expliquer la nouvelle tarification avait été de vouloir donner le stationnement gratuit pour éviter des problèmes de circulation locale en raison du fait que plusieurs automobilistes se garaient dans les rues afin d’éviter de payer les coûts du stationnement.

«C’est effectivement une préoccupation et c’est une variable que devra prendre en considération le nouveau scénario», ajoute le relationniste.

Date butoir

Les bonzes de la Sépaq ont quelques semaines pour plancher sur la solution idéale alors qu’ils devront avoir un nouveau projet à présenter pour le 2 juillet. «Il faudra quelques semaines après la présentation du nouveau projet pour sa mise en place. Cependant, il est évident qu’il y aura un niveau acceptable de gratuité d’accès pour les utilisateurs. Je peux déjà affirmer que la gratuité pour les résidents de Boischatel et du district de la Chute-Montmorency-Seigneurial sera assurément conservée.»

Le parc est la deuxième attraction touristique la plus courue de la région de Québec. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *