Actualites
13:11 16 mai 2019

Congestion et déplacements accrus confirmés à Québec

Congestion et déplacements accrus confirmés à Québec
Les chantiers routiers qui se multiplient ne sont rien pour aider à réduire la congestion durant la belle saison. (Photo Métro Média - Archives)

CIRCULATION. L’Enquête origine-destination (EOD) 2017 menée dans la région Québec-Lévis constate, sans surprise, que les déplacements automobiles et la congestion routière ont augmenté au fil des ans. Il est permis de penser que la situation s’est accentuée au cours des deux années qui ont suivi l’étude révisée deux fois par décennie.

La 9e Enquête origine-destination de la Capitale s’est déroulée du 6 septembre au 12 décembre 2017. Elle a été réalisée par le ministère des Transports du Québec (MTQ) en partenariat avec le Réseau de transport de la Capitale (RTC), la Société de transport de Lévis (STLévis), la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ), la Ville de Québec et la Ville de Lévis.

Réalisée dans 41 villes et municipalités sur les territoires de la Capitale et de Chaudière-Appalaches, l’enquête brosse un portrait des déplacements de plus de 35 000 ménages à l’aide de renseignements précis et factuels. Les données qui en résultent permettent d’analyser et de projeter les grandes tendances en matière de déplacement.

Principaux constats

Les résultats de cette 9e analyse de la circulation routière révèlent que les grandes tendances observées depuis les 15 dernières années se maintiennent. Voici les principaux éléments qui en ressortent:

  • Le nombre de déplacements effectués sur le territoire de l’enquête a augmenté et atteint 2,1 millions quotidiennement, en 2017. La hausse observée entre 2001 et 2017 (17,8% en 16 ans) est toutefois comparable à celle de la population (16,1% en 15 ans).
  • Le taux de motorisation des ménages s’est accentué pour s’établir à 1,43 véhicule par ménage. Aussi, le taux moyen d’occupation des automobiles est resté autour de 1,23 passager par véhicule en moyenne sur 24 h (1,20 en période de pointe matinale).
  • Les périodes de pointe connaissent une croissance continue du nombre de déplacements depuis 2001: les déplacements ont augmenté de 20% en période de pointe du matin et de 27,1% en pointe du soir.
  • L’heure de pointe maximale du matin demeure entre 7h et 8h, et gagne encore en intensité, atteignant un nouveau sommet à 251 700 déplacements. Plus forte que le matin, l’heure de pointe maximale de l’après-midi se situe entre 16h et 17h; elle est en progression également avec 284 000 déplacements.
  • Le mode auto-conducteur demeure, en 2017, le mode de transport le plus fréquemment utilisé sur une base quotidienne à l’échelle de la région (63,9%), suivi du mode auto-passager (14,6%), de la marche (9,2%) et du transport en commun (7%).
  • Entre 2011 et 2017, l’usage de l’automobile a connu une croissance autant aux périodes de pointe (7,1%) que sur une base quotidienne (12,9%).
  • Après une tendance à la hausse observée depuis 2001, la situation de l’usage du transport en commun sur 24h, entre 2011 et 2017, se traduit par une baisse de 2800 déplacements (-1,8%), ainsi que de la part modale (perte d’un point de pourcentage).
  • Le secteur Sainte-Foy demeure le plus important pôle de destination de la région de Québec-Lévis. On observe toutefois que 52% des déplacements automobiles vers cette destination proviennent de l’arrondissement Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge.

Les faits saillants de l’EOD 2017 – Région Québec-Lévis peuvent être consultés sur le site Internet du MTQ et sur le site Internet de la CMQ. Simple d’utilisation, l’Atlas interactif des enquêtes Origine-Destination de la CMQ permet de générer des cartes de flux de déplacements et facilite la compréhension des données.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *