Économie
14:01 4 mai 2019

Bond de 12% des reventes résidentielles en avril à Québec

Bond de 12% des reventes résidentielles en avril à Québec
La demande pour les maisons unifamiliales et les plex a été particulièrement soutenue en avril à Québec. (Photo Métro Média - Archives)

STATISTIQUES: Un total de 908 transactions ont été enregistrées au cours du mois d’avril dans le marché immobilier de la grande région de Québec. Il s’agit d’une hausse de 12% par rapport au même mois l’an dernier.

Selon les données compilées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ), les reventes de maisons unifamiliales ont progressé de façon considérable en avril (+20%), alors que 648 propriétés ont changé de mains. Au cours du mois, le regroupement professionnel dénombrait 4861 inscriptions en vigueur, soit un nombre similaire à l’an passé.

Pour ce qui est du segment de la copropriété, les reventes ont augmenté de 5% par rapport à avril 2018 avec 207 transactions. Toutefois, le délai de vente moyen s’élevait à 177 jours en avril, soit 26 jours de plus qu’à pareille date l’année dernière.

Enfin, du côté du segment des plex de deux à cinq logements, les reventes ont enregistré une diminution marquée de 29% (51 transactions). Le délai de vente moyen s’élevait à 115 jours, soit 7 jours de plus qu’en avril 2018.

Prix et inventaires

D’après les chiffres de l’APCIQ, à l’échelle de la région le prix médian des unifamiliales a augmenté de 1% pour s’établir à 267 000$. Par contre, le prix médian des copropriétés a quant à lui baissé de 1%, à 190 000$, tandis que le prix médian des plex de deux à cinq logements a fait un bond de 12%, pour atteindre 330 000$.

Au 4e mois de 2019, on comptait globalement 8100 inscriptions résidentielles dans la région de Québec, soit un niveau légèrement plus élevé (+2%) par rapport au même mois l’année précédente.

«L’offre de propriétés à vendre légèrement plus élevée en avril explique pourquoi les prix des maisons unifamiliales et des copropriétés sont demeurés relativement stables. Les conditions de marché se sont resserrées pour l’unifamiliale, sont demeurées inchangées pour la copropriété et se sont légèrement détendues pour le plex.» – Nathalie Bégin, présidente de l’APCIQ

Coup d’oeil aux données compilées durant le 4e mois de 2019. (Tableau gracieuseté – APCIQ)

Variation des ventes par secteurs

En avril, la croissance des ventes a été soutenue dans les principaux secteurs de la région de Québec. Ainsi, le grand secteur de la Périphérie Nord de Québec de même que celui de l’Agglomération de Québec ont vu leurs ventes augmenter de 13%. Pour sa part, la Rive-Sud de Québec a enregistré une hausse de 9% de son activité.

(Source: APCIQ)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *