Actualites
19:50 26 avril 2019

ROCKSTAR. Pis pas à peu près: un documentaire sur Bob Bissonnette

ROCKSTAR. Pis pas à peu près: un documentaire sur Bob Bissonnette
Bruno Lachance a encore quelques arrangements à faire dans les prochains mois pour peaufiner son documentaire. (Photo gracieuseté)

CINÉMA. Le cofondateur des Productions Scènes Finales Bruno Lachance a annoncé la sortie de son documentaire Bob Bissonnette: ROCKSTAR. Pis pas à peu près en septembre prochain. L’œuvre portera sur le parcours de hockeyeur, mais surtout la carrière musicale du chansonnier, décédé tragiquement lors d’un écrasement d’hélicoptère en septembre 2016.

Il y a quelques années, Bruno Lachance, qui était alors l’ami et le réalisateur des vidéoclips de Bob Bissonnette, avait discuté avec ce dernier de la possibilité de produire un film. «Quelques temps après le décès de Bob, je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose pour honorer sa mémoire. C’est là que j’ai repensé au film qu’on voulait faire et l’idée d’un documentaire sur sa vie m’est venue à l’esprit», a expliqué M. Lachance. Le projet sera donc l’aboutissement de près de deux ans de récolte d’informations, d’entrevues et de souvenirs du défunt rockeur.

Replonger dans des souvenirs

Les fans de l’ex-joueur de hockey auront droit à des images d’archives de l’époque où il portait les couleurs des Olympiques de Hull, de ses spectacles, de son passage en Europe et bien d’autres surprises lors de la présentation du documentaire. Le tout sera entrecoupé d’entrevues d’une cinquantaine de personnes qui ont côtoyé, un jour ou l’autre, la vie de l’artiste. «Ils ont tous répondu super rapidement et positivement. Bob avait cette capacité

Lors de la création du documentaire, M. Lachance a rencontré la famille, les amis et des anciens entraineurs de Bob Bissonnette. (Photo gracieuseté)

d’attirer les gens, de s’en faire des amis et de prendre le temps de discuter avec eux. Ça a été une thérapie pour eux aussi de venir jaser de lui, de se vider le cœur et de se remémorer des souvenirs», a souligné le producteur.

Évidemment, la fin tragique de Roberto Bissonnette fera partie du long métrage, mais il sera aussi, et surtout, question des beaux moments de sa vie. «Il y aura beaucoup d’émotions, mais je ne voulais pas que ce soit du braillage tout le long. En fait, la plupart du temps on sourit», a précisé M. Lachance.

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Stéphane Fortier

    Merveilleux