Actualites
08:00 27 avril 2019 | mise à jour le: 24 avril 2019 à 16:34 temps de lecture: 4 minutes

Les joies du printemps

Les joies du printemps
Quoi de mieux que le clapotis de la pluie contre la fenêtre en après-midi? (Photo – Depositphotos)

ACTIVITÉS. Ah le printemps! La neige fond, les bourgeons sortent, les lacs dégèlent et les journées rallongent. La transition entre le froid glacial de l’hiver et la chaleur accablante de l’été offre plusieurs petits plaisirs pour patienter en attendant la saison estivale.

Cabane à sucre

Les fameuses maisons de l’érable si particulières à l’Amérique du Nord sont un incontournable du printemps. L’odeur des petites patates, du jambon, des œufs, des «bines» et du bacon, tous trempés dans le sirop, sans aucune parcimonie. Quel régal! Et que dire de la tire, symbole même du temps des sucres! La cabane à sucre est définitivement un incontournable.

Première crème glacée

Vous avez patienté tout l’hiver, bravé le froid et observé le jardin de givre de votre fenêtre en espérant voir de l’autre côté un petit bout de verdure vous annonçant l’ouverture des bars laitiers et autres crèmeries? N’attendez plus, l’heure est arrivée! Gâtez-vous en savourant votre première crème glacée de l’année, vous le méritez après le rude hiver auquel on a eu droit.

Regarder la pluie

La pluie qui, pour certain, peut être un point négatif assez important de la saison printanière, en est tout autrement pour d’autres plus introvertis. Ils vous diront d’ailleurs qu’il n’y a rien de mieux que de prendre une tasse de thé au bord de la fenêtre lorsqu’il pleut, en ouvrant légèrement ladite fenêtre pour sentir l’odeur de la pluie et mieux entendre son clapotis sur le sol.

Fin du pelletage (enfin)

Les moins chanceux qui n’ont pas utilisé de services de déneigement cette année en ont eu pleins les bras en voyant l’accumulation totale de 350 cm de neige, cet hiver, dans la région de Québec. Il n’y a pas à dire, ils seront soulagés de la voir partir d’elle-même avec la chaleur qui augmente et la pluie qui tombe. Même chose pour les propriétaires de voitures qui ont probablement perdu leur automobile dans un désert blanc dans les derniers mois et qui devaient s’armer de courage pour les déblayer.

Journées plus longues

On en a parlé plus tôt, les périodes d’ensoleillement se rallongent et on peut enfin recevoir notre apport quotidien en vitamine D. Un fait qui peut sembler ordinaire pour certaines personnes, mais qui est absolument nécessaire pour d’autres qui dépriment en hiver. Tout le monde a déjà entendu ces phrases: «Je suis tanné! Je me lève pour aller travailler, il fait noir. Je retourne chez moi et il fait encore noir!». Selon les statistiques de l’an dernier de MétéoMédia, l’ensoleillement total du mois de décembre à Montréal était de 80 heures en décembre, pour 230 heures en mai. Une différence notable qui fera du bien à tous les amoureux du Soleil.

Du chocolat!

Vous aviez épuisé tous vos chocolats de la Saint-Valentin et vos bonbons de l’Halloween étaient périmés? Qu’à cela ne tienne, vous avez pu renflouer vos coffres avec les fameux lapins et poules de Pâques! Que vous l’ayez récolté lors d’une chasse aux œufs épique ou bien simplement reçu de vos proches, le chocolat que vous avez amassé vous a assurément fait plaisir.

À lire demain: Vivement l’arrivée de l’été!

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *