Actualites
14:08 29 mars 2019 | mise à jour le: 29 mars 2019 à 14:10 temps de lecture: 2 minutes

Cuisine de rue : la Ville de Québec va de l’avant

Cuisine de rue : la Ville de Québec va de l’avant
Photo: (Photo Métro Média - Archives)

GASTRONOMIE. La Ville de Québec vient d’annoncer l’implantation de la cuisine de rue à la suite des deux années du projet pilote. Elle souhaite ainsi permettre l’exploitation des différentes formes de cuisine de rue : camion-restaurant sur le domaine public ou les sites privés, vélo de cuisine de rue, unité mobile lors d’un événement ou vitrine sur rue.

Sites et restaurateurs autorisés
La liste des sites publics accessibles aux camions-restaurants demeure la même qu’en 2018. L’objectif est d’être équitable avec les restaurateurs ayant pignon sur rue tout en offrant des sites intéressants aux propriétaires de camions-restaurants. Il s’agit d’un compromis acceptable, qui respecte les intérêts variés des différents groupes de gens d’affaires consultés.
Comme l’an dernier, aucun système d’attribution des sites n’est en place, les restaurateurs étant libres de se déplacer d’un site à l’autre à leur guise. La règle du premier arrivé, premier servi est maintenue. De plus, ils n’ont aucune obligation de présence.
La Ville affichera sur son site Internet la liste des sites publics municipaux de même que les coordonnées des camions-restaurants et des vélos de cuisine de rue ayant obtenu l’autorisation d’exploiter sur le domaine public. Cette liste sera mise à jour au fur et à mesure que de nouveaux joueurs obtiendront les autorisations d’exploiter un camion-restaurant ou un vélo de cuisine de rue sur le domaine public.
Démarche simplifiée
Plusieurs changements sont apportés, par rapport à la saison 2018, afin de faciliter les demandes d’autorisation pour les propriétaires de camions-restaurants. Dans l’ensemble, les procédures pour les demandes de permis sont simplifiées :
• aucune évaluation préalable par un comité de sélection;
• prix réduit à 100 $ pour l’obtention d’une permission annuelle d’occuper le domaine public;
• diminution du nombre de documents à transmettre avec la demande;
• possibilité d’effectuer une demande d’autorisation sur une plus longue période.
Toutefois, les critères entourant le respect des normes de sécurité sont conservés, l’inspection du véhicule demeurant obligatoire.

(Source: Ville de Québec)

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • atelier de cuisine

    J’aime beaucoup votre site, bravo.