Actualites
08:44 15 mars 2019 | mise à jour le: 15 mars 2019 à 11:18 temps de lecture: 2 minutes

Plusieurs rivières à risque déjà sous surveillance

Plusieurs rivières à risque déjà sous surveillance
(Photo Métro Média – Archives)

SÉCURITÉ. Même si le printemps n’est pas encore arrivé officiellement, le redoux et la pluie amènent les autorités à être aux aguets de tout signe de crue des eaux.

Ainsi, plusieurs cours d’eau font l’objet d’une surveillance continue en raison de risque d’inondation. Aucun débordement n’est observé pour l’instant dans le site Internet de la Sécurité publique du Québec. L’état des rivières pour la région de la capitale demeure «normal».

Certaines observations notent néanmoins une tendance à la hausse du débit en raison de la fonte des neiges combinée aux averses de pluie. La situation devrait toutefois se stabiliser en soirée vendredi, alors que des températures sous le point de congélation sont attendues pour la fin de semaine et les prochains jours.

Du côté d’Environnement Canada, on estime que le plus gros des précipitations tombera vendredi matin. Les quantités pourraient osciller entre 10 et 20 millimètres et s’accumuler en peu de temps. Bonne nouvelle, la vallée du Saint-Laurent devrait être épargnée, alors que la dépression météo affectera davantage le Nord-du-Québec.

Néanmoins, certaines rivières connues pour leurs sautes d’humeur retiennent l’attention des autorités et des résidents riverains. C’est particulièrement le cas de la Lorette, la Saint-Charles et la Beauport à Québec, ainsi que la Chaudière sur la rive-sud du Saint-Laurent. Par ailleurs, l’évaporation de l’humidité pourrait occasionner un phénomène de brume localisée vendredi en soirée.

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *