Économie
07:32 18 mars 2019

Besoin criant de main-d’œuvre au Québec

Besoin criant de main-d’œuvre au Québec
Principaux secteurs en manque de main-d'œuvre. (Tableau gracieuseté)

EMPLOIS. Le portrait du marché du travail a changé rapidement en l’espace de quelques années au Québec. Comme ailleurs au pays, le cycle d’expansion de l’économie a entraîné une bonne création d’emplois et une baisse du taux de chômage. Le niveau de 5,5 % atteint au Québec s’avère même le plus faible depuis les années 1960.

Selon un récent Point de vue économique Desjardins, la main-d’œuvre disponible est devenue insuffisante dans la plupart des régions et dans plusieurs secteurs d’activité. Les tendances démographiques défavorables ont amplifié la problématique au Québec. Le nombre de postes vacants a grimpé en flèche partout.

Près de 120 000 postes étaient à pourvoir au Québec au 3e trimestre de 2018, soit presque le double qu’il y a deux ans. Le nombre s’avère élevé sur l’île de Montréal et en Montérégie en raison de la taille de la population. Les régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches affichent aussi de nombreux postes à combler, alors que le taux de chômage sous les 4% y est historiquement bas.

Secteurs plus touchés

Certaines industries ont des besoins plus criants de main-d’œuvre que d’autres. Au Québec, les quatre secteurs ayant un nombre plus élevé de postes à combler sont l’industrie manufacturière (18 105), l’hébergement et la restauration (13 580), le commerce de détail (13 430), ainsi que les soins de santé (13 240).

L’ampleur des besoins par région. (Tableau gracieuseté)

Métro Média

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *