Économie
07:36 15 février 2019

Relative stabilité dans la construction résidentielle en 2019

Relative stabilité dans la construction résidentielle en 2019
L'année 2019 devrait enregistrer 6500 mises en chantier résidentielles dans la grande région de Québec. (Photo Métro Média – François Cattapan)

PERSPECTIVES. Les indicateurs économiques de la région de Québec laissent entrevoir une certaine stabilité dans l’industrie de la construction résidentielle. Après un recul marqué de 13% en 2018, le nombre de mises en chantier devrait peu progresser pour se maintenir à environ 6500 nouvelles habitations.

Selon l’économiste de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), Georges Lambert, la région comme la province vivra en 2019 les contrecoups du repli de l’an dernier.

«Le ralentissement économique, le resserrement des critères d’emprunt hypothécaire, ainsi que l’éventualité d’une hausse des taux d’intérêt et le spectre de la pénurie de main-d’œuvre sont autant de facteurs qui minent la confiance des investisseurs. À plus forte raison, ils retiennent également les ardeurs des acquéreurs de propriétés», observait M. Lambert lors de la récente conférence annuelle Fenêtre sur le marché, organisée par la Fédération des chambres immobilières du Québec.

Faits saillants

La principale explication du recul constaté en 2018 réside dans la diminution de 17% des mises en chantier d’appartements locatifs dans la région de la capitale. Il s’agit d’un créneau fort dynamique au cours des dernières années. En 2019, la construction de ce type de logements devrait stagner avec une baisse anticipée de l’ordre de 2%.

Du côté de la copropriété, le nombre de nouvelles unités a régressé de 80% (1250 à 250 condos) en 2018. «Il s’agit néanmoins d’une bonne nouvelle, car ça permettra d’équilibrer l’offre et la demande. Cela favorisera l’écoulement des condos excédentaires dans ce segment de marché en surabondance», a précisé l’économiste de l’APCHQ.

Une remontée est attendue pour 2019, mais à un niveau inférieur à la moyenne des dernières années. Après une bonne année en 2018, le marché de la location de copropriétés devrait perdre un peu de rythme à la faveur de la revente.

Rénovation en progression

Enfin, le marché de la rénovation devrait poursuivre sur sa lancée, après avoir enregistré un gain de 5% des investissements qui ont atteint 1,6G$ en 2018. La hausse anticipée cette année est de l’ordre de 4% pour atteindre 1,7G$. Une part qui avoisine près de 45% de tout l’argent injecté annuellement dans l’industrie de l’habitation.

D’après les observations de M. Lambert, plus de 90% des investissements en rénovation sont effectués par des propriétaires occupants. La valeur moyenne des travaux donnés à contrat par des acquéreurs d’une propriété existante avoisine les 16 000$.

Métro Média

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *