Économie
13:19 14 janvier 2019

Le marché de la revente toujours en progression à Québec

Le marché de la revente toujours en progression à Québec
Les transactions résidentielles dans la région de Québec sont toujours dominées par la demande de maisons unifamiliales. (Photo Métro Média – Archives)

STATISTIQUES. Un total de 7174 transactions résidentielles a été enregistré dans la région de Québec en 2018, ce qui représente une hausse de 4% par rapport à 2017. Il s’agit d’une 5e hausse annuelle consécutive de l’activité de revente, après des augmentations de 2% en 2017, 2016 et 2015 et de 3% en 2014.

Il ressort de ce bilan compilé par la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) que le segment des copropriétés s’est stabilisé, après avoir connu une forte hausse l’année précédente. Les deux autres catégories de propriétés ont mieux performé en 2018. Celle de l’unifamiliale s’est davantage démarquée avec une augmentation de 6%, comparativement à 2% pour le plex.

Sur le plan géographique, ce sont les secteurs de La Cité–Haute-Ville (20%), Chute-de-la-Chaudière-Est (19%), Beauport (12%), Haute-Saint-Charles (9%) et Cap-Rouge–Saint-Augustin (9%) qui ont connu les plus fortes croissances des reventes en 2018.

Prix stables

La FCIQ note une stabilité relative (+1%) du prix médian des unifamiliales à l’échelle de la région pour une cinquième année consécutive. Il appert que la moitié des maisons se sont vendues autour de 253 500$.

Plus en détail, le prix médian des unifamiliales a affiché une bonne progression dans la périphérie nord (+4% à 270 000$), une faible progression dans l’agglomération de Québec (+1% à 255 000$) et une stabilité sur la rive-sud (240 000$). De son côté, après cinq baisses annuelles consécutives, attribuables en partie à une offre excédentaire, le prix médian des copropriétés a crû de 1% en 2018, pour s’établir à 190 000$.

Dans l’ensemble, les conditions du marché sont légèrement à l’avantage des acheteurs pour ce qui est de l’unifamiliale (11 mois d’inventaire) et du plex (13 mois d’inventaire). Elles restent fortement à l’avantage des acheteurs pour la copropriété (19 mois d’inventaire), catégorie dans laquelle un important surplus persiste.

Sommet provincial

À l’échelle de la province, la FCIQ observe que 86 557 transactions résidentielles ont été réalisées au cours de l’année 2018, soit une hausse de 5% par rapport à 2017. Il s’agissait d’une 4e hausse consécutive et d’un nouveau record de reventes qui surpassait ainsi le sommet enregistré en 2017 (82 541 transactions).

Délai moyen de revente

Unifamilial = 128 jours (-2)

Copropriété = 169 jours (-4)

Plex = 127 jours (+7)

Métro Média

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *