L'Appel
16:18 15 juin 2022 | mise à jour le: 15 juin 2022 à 16:19 Temps de lecture: 3 minutes

Premier titre mondial pour le paranageur Nicolas-Guy Turbide

Premier titre mondial pour le paranageur Nicolas-Guy Turbide
Photo: gracieuseté - CPCLe paranageur natif de Cap-Rouge a épinglé un premier titre mondial à son tableau de succès sportifs.

COMPÉTITION. Membre de l’équipe nationale canadienne de paranatation depuis 10 ans, Nicolas-Guy Turbide n’était jamais monté sur la plus haute marche du podium aux Championnats du monde. C’est maintenant chose faite pour le Québécois originaire de Cap-Rouge qui a remporté la médaille d’or mercredi à l’épreuve des 100 mètres dos (S13) à Madère, au Portugal.

À la mi-course, Turbide était 0,65 seconde derrière le Néerlandais Thomas Van Wanrooij, mais il a démontré toute sa combativité dans les 50 derniers mètres pour devancer le meneur et filer vers l’or dans un temps de 1 min 0,17 s, 0,38 seconde devant son rival néerlandais.

«C’est irréel! Je voulais donner le meilleur de moi-même, je savais que mon expérience allait m’aider. J’ai poussé tellement fort dans les 25 derniers mètres pour sortir de l’eau avec la victoire. J’étais conscient que je devais tout donner pour finir sur la plus haute marche du podium. Je me sentais prêt depuis très tôt ce matin, je le sentais bien», a mentionné Turbide.

L’Ukrainien Oleksii Virchenko s’est emparé de la médaille de bronze (+0,78 seconde). Nicolas-Guy Turbide a non seulement remporté la médaille d’or, mais il l’a fait avec un dos endolori qui l’a fait souffrir énormément dans les derniers temps. «J’y vais au jour le jour avec ma blessure au bas du dos. J’ai eu de la difficulté à sortir de l’eau et je n’étais presque pas capable de marcher par la suite. J’ai une équipe extraordinaire qui s’occupe de moi et je ne serais jamais ici sans eux.»

Autres résultats

De son côté, Camille Bérubé a raté le podium par 7 centièmes de seconde lors de la finale des 100 mètres dos (S7). Bérubé a été devancée dans le dernier droit de la course par l’Américaine McKenzie Coan qui s’est emparée de la médaille de bronze. L’épreuve a été remportée par Julia Gaffney des États-Unis, devant la Néo-Brunswickoise Danielle Dorris (+1,97 seconde) qui se mérite la médaille d’argent.

«J’y étais presque! Mais je suis contente de mon temps et de la manière dont j’ai nagé. Je ne peux pas être déçue de ce que j’ai accompli. La course était extrêmement relevée et j’ai battu mes temps de Tokyo», a mentionné celle qui prendra sa retraite après les Jeux du Commonwealth, plus tard cet été.

En finale des 200 mètres quatre nages (SM11), Clémence Paré a établi un nouveau record canadien (4 minutes 45,69 secondes). Elle a terminé au cinquième rang, tout juste devant sa compatriote Jessica Tinney, l’ancienne détentrice de la marque nationale.

(Source: Sportcom)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.