L'Appel
08:26 8 juin 2022 | mise à jour le: 8 juin 2022 à 09:05 Temps de lecture: 4 minutes

Fillactive célèbre 15 ans de mouvement au féminin

Fillactive célèbre 15 ans de mouvement au féminin
Photo: Métro Média François CattapanC’est dans la camaraderie que les filles se sont élancées pour les courses de 5 et 10km à la base de plein air de Sainte-Foy.

SANTÉ. On le dit volontiers, bouger c’est la santé! L’affirmation est reconnue bien au-delà du milieu de la médecine sportive. Malheureusement, il survient une sorte de cassure à l’adolescence chez les filles, alors que le corps change. C’est pour éviter que ce désintérêt soudain ne devienne permanent que l’organisme Fillactive célèbre le plaisir de s’activer au féminin depuis 15 ans. Et ça marche!

Outre la course, les Célébrations Fillactive sont de belles occasions de découvrir de nouvelles activités sportives comme le roundnet. Photo Métro Média François Cattapan

Récemment, la tournée des Célébrations Fillactive s’est arrêtée à la base de plein air de Sainte-Foy. Plus de 1500 filles provenant de quelque 57 écoles secondaires de la grande région de Québec ont pris part à ce grand rendez-vous. Comme dans les cinq autres centres urbains visités, où convergent les régions limitrophes sur l’ensemble du territoire de la province, l’esprit était à la fête sans pression de performance.

L’objectif de ces grands évènements festifs consiste à réunir les adolescentes pour leur faire vivre une journée amusante, énergisante et surtout mémorable. Le tout dans une atmosphère où le plaisir d’être active entre amies est à son comble. Dès la séance de dégourdissement, on sent par l’enthousiasme contagieux qui se dégage que les organisateurs peuvent déclarer mission accomplie.

«Comme le veut la tradition, une foule de défis stimulants sont proposés. La matinée débute par un rassemblement devant la scène pour un échauffement rythmé. Suivent les départs des courses non chronométrées de 5km ou de 10km. Par la suite, une variété d’activités d’initiation permet aux filles de faire l’essai de différents sports et de découvrir de nouvelles passions», explique Élise Hofer, directrice communication et marketing chez Fillactive.

Ainsi, après les activités de groupe, les participantes peuvent tester divers sports méconnus. L’offre sur place va de l’escalade à la boxe, en passant par le volleyball et le «roundnet» (ou balle au rebond). «Notre approche est basée sur la curiosité et l’expérimentation, afin de les amener à la pratique d’un sport non compétitif pour les maintenir actives. Car, n’oublions pas que sans motivation externe, neuf adolescentes sur 10 ne rencontrent pas les recommandations de base en matière de pratique d’activités physiques minimales au maintien d’une bonne santé», illustre Mme Hofer.

Les participantes au rendez-vous de Québec ont eu droit à un discours de motivation de la ministre et ex-olympienne Isabelle Charest. Photo Métro Média François Cattapan

Soutien motivant

Parfois, il suffit d’un petit déclencheur pour voir naître un nouvel intérêt pour une discipline sportive. C’est dans cette optique que les participantes à l’étape de Québec ont pu profiter des encouragements de l’ex-championne olympique et ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest. Présente en survêtements pour prendre part à l’échauffement général avant de donner le départ des courses, celle qui a autrefois été ambassadrice de Fillactive admet qu’il y a un lien avec son engagement en politique.

«C’est à cet âge-là que les filles se désintéressent des activités physiques. Il faut renverser la tendance très tôt, pour qu’elles gardent la conviction que bouger ça peut se faire sous diverses formes et ça peut rester plaisant. La bonne habitude peut alors se maintenir pour le reste de leur vie. Et c’est à long terme qu’on profite des bienfaits tant pour la santé physique que mentale», souligne la ministre Charest, qui se dit persuadée que ces célébrations sportives au féminin sèment des souvenirs positifs et motivants chez les participantes.

Fillactive en quelques chiffres

  • Déploiement d’activités parascolaires auprès de 230 écoles secondaires.
  • Rejoint annuellement plus de 6000 adolescentes âgées de 12 à 17 ans.
  • Impact direct sur plus de 200 000 filles depuis sa fondation en 2007.
Dès l’échauffement de groupe devant la grande scène, on sent l’enthousiasme et la motivation chez les participantes. Photo Métro Média François Cattapan

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.